Les (petits et grands) bonheurs de Sophie

09 octobre 2017

Quelques idées de menus : semaine 70

 

20160406_213021

 

Voici donc quelques idées de menus équilibrés. Comme les semaines précédentes, je vous fais des propositions pour 5 journées , je vous laisse gérer le week-end. J'ai aussi tâché de ne pas toucher à la réserve hebdomadaire.

 Les menus que vous allez découvrir sont basés sur un budget de 30 smartpoints (SP) quotidien et une réserve hebdo de 35 selon la méthode Weight watchers. J'essaie de garder un repère en unités propoint (PP) autant que possible.

  Les adeptes des régimes paléo ou végétarien devraient aussi trouver quelques idées dans les suggestions suivantes, sachant que je soumets parfois, pour certaines d'entre elles, des variations adaptées.

LUNDI

Petit déjeuner : régal du matin à la banane et à la cannelle (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/11/23/34597544.html - 7SP ou PP) ; 1 nectarine -> 7SP ou PP

Déjeuner : 1 oeuf dur (2SP ou PP) ; aubergine farcie tout végétal aux olives (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/09/26/35708781.html - 6SP) ; 30 g (crus ou 100 g cuits) de boulgour (3SP ou PP)  ; 1 pomme -> 11SP 

Collation : 2SP à votre convenance

Dîner : salade de mâche avec de la vinaigrette maison (1SP ou PP) ; risotto à la bière et aux endives (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/04/15/33655658.html - 8SP ou PP) ; pomme gratinée à la bière (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/11/04/34516327.html - 1SP ou PP) -> 10SP ou PP

MARDI

Petit déjeuner :  100 g de fromage blanc 0% de matière grasse (1SP ou PP) ; 1 banane ; 30 de flocons d'avoine (3SP ou PP) ; 10 g d'amandes (2SP) ->  6SP ou PP

Déjeuner : salade verte avec vinaigrette maison (1SP ou PP) ; gratin de pomme de terre, champignon et lard (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/04/05/33619777.html - 9SP ou PP) ; 1 yaourt de soja (2SP) ; raisins -> 11SP ou PP

Collation : 4SP à votre convenance

Dîner : velouté de petits pois et son oeuf poché  http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/10/07/34405273.html - 4SP) ; 1 tranche de jambon dégraissée et découennée (1SP ou PP) ; 1 tranche de pain de mie WW toastée (1SP) ; pomme au four et sa crème au Carambar (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/11/25/34608094.html - 3SP) -> 9SP 

MERCREDI

Petit déjeuner : porridge exotique à la banane et à la coco (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/09/20/34344666.html - 8SP) ; raisins -> 8SP

Déjeuner : wrap au rôti et sa sauce au raifort et sa salade (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/10/20/34462683.html - 7SP ou PP) ; 1 yaourt brassé 0% de matière grasse (2SP ou PP) et édulcorant ; 1 poire -> 9SP ou PP

Collation : 1SP à votre convenance

Dîner : soupe aux ravioles du Dauphiné (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/12/13/33047600.html - 12 SP) ; figues  -> 12SP

JEUDI

Petit déjeuner : 6 muffins aux fruits sans farine (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/05/11/33791540.html - 3SP) ; 100 g de fromage blanc à 0% avec édulcorant (1SP ou PP) -> 4SP

Déjeuner : salade riz-thon-concombre-maïs (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/09/13/34316738.html - 12SP) ; 100g de fromage blanc 0% (1SP) ; 2 kiwis -> 13SP

Dîner : pâtes au pastrami et sa sauce à la moutarde Savora (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/07/04/35424779.html - 11SP) ; quetsches pochées dans un sirop léger à l'anis vert (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/10/03/35730183.html - 2SP) -> 13SP

VENDREDI

Petit déjeunerbowlcake à la poire et au caramel (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/01/11/34772030.html - 7SP) , raisins -> 7SP

Déjeuner : salade Caesar (poulet, salade verte, parmesan, tomates cerises, concombre, bacon, vinaigrette - 9SP) ; 1 tranche de pain de mie WW toastée (1SP) ; 1 banane -> 10SP

Collation : 4SP à votre convenance

Dîner : curry de chou-fleur et pomme de terre (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/12/11/33049185.html - 8SP ou PP) ; salade de fruits d'automne (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/10/12/34429781.html - 0SP) ; 1 speculoos (1SP ou PP) -> 9SP ou PP

Posté par SophieM6 à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


06 octobre 2017

Betteraves, canard et pomme, le trio gagnant

betteravecanard

Aiguillettes de canard poêlées, betteraves et pomme

Temps de préparation : 10-15 minutes maxi dans le pire des cas

Temps de cuisson : 30 minutes maxi

Nombre de smartpoints selon WW : 4 par personne

J'avais envie de mettre les betteraves à l'honneur dans un plat. Et je suis tombée, l'autre jour, en allant faire des courses, sur des petites betteraves cuites qui m'ont paru hyper séduisantes pour improviser une recette. J'ai jugé bon de les accommoder à des aiguillettes de canard, morceau très maigre. Et à la pomme et au miel, qui ne pouvaient que mettre en valeur l'un ou l'autre. 

Pour 2 personnes

Il vous faut 200 g d'aiguillettes de canard, 1 dizaine de petites betteraves cuites (à défaut, 2 belles betteraves dans lesquelles on va prélever des billes), 1 cuillère à café d'huile, 2 cuillères à café de beurre demi-sel, 1 cuillère à café de miel de sapin des Vosges (ou un miel de caractère), de la purée de pomme fruit, de la pomme verte, de poivre pamplemousse et de la fleur de sel.

On commence par poêler les aiguillettes de canard dans une poêle antiadhésive avec une cuillère à café d'huile de votre choix. On fait en sorte qu'elles soient bien dorées. On sale un peu et on réserve.

On enchaîne avec la purée de pomme. Je ne vous cache pas que j'ai utilisé une préparation toute prête ; il s'agit d'un produit que l'on trouve en sachet spécialement pour la pâtisserie. J'en ai prélevé 100 ml que j'ai fait chauffer dans une poêle. Mais il n'est pas forcément évident de trouver ce produit, je vous conseille donc de faire chez vous une compote rallongée avec un peu d'eau. Dans ce cas, il convient de choisir des pommes un peu acides de type reine de reinette. On fait chauffer le fruit avec un soupçon d'eau. On laisse cuire. Et une fois les morceaux bien fondants, on mixe. La texture idéale est un poil plus liquide que la compote mixée du commerce. On la fait chauffer dans une poêle à feu vif. Le but étant de faire réduire le tout. On ajoute le miel de sapin. On laisse le feu vif pour obtenir quelque chose de plus sirupeux. J'ai ajouté une cuillère à café de beurre demi-sel que j'ai laissé fondre et que j'ai mélangé. Puis j'ai jeté dedans une petite betterave ou deux boules de betteraves de manière à donner la même couleur à ce qui fera une sorte de purée. En tout, j'ai laissé cette préparation une dizaine de minutes sur le feu. Je réserve.

Avec les autres betteraves et ou les boules que l'on a taillées à la maison à l'aide d'une cuillère parisienne, je les ai passées dans une poêle où j'ai fait fondre le restant du beurre salé (une autre cuillère à café). Il s'agit là d'obtenir des betteraves chaudes, bien brillantes.

Pendant ce temps, on taille quelques bâtonnets de pomme verte granny smith qui va servir pour le décor. On peut désormais commencer à dresser. On prélève une cuillère à soupe de purée de pomme que l'on dépose dans l'assiette. On appuie dessus avec le dos de la cuillère afin de dessiner une sorte de virgule. On dépose les aiguillettes de canard sur l'assiette. On dispose ça et là les betteraves cuites entières ou coupées en deux. On dépose quelques points de purée ici ou là ainsi que des bâtonnets de pomme verte. On ajoute un peu de fleur de sel et du poivre pamplemousse pour le côté frais (appelé aussi poivre timut). Et on déguste avec une dose de féculents (à comptabiliser en plus). J'espère que vous apprécierez cette assiette coloré, en sucré-salé.

Votre Sophie 

Posté par SophieM6 à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

03 octobre 2017

La quetsche de chez moi s'accorde à merveille avec l'anis vert

 

quetsches

 

Quetsches pochées dans un sirop léger à l'anis vert

Temps de préparation : 5 minutes

Temps de cuisson : 20 minutes environ

Nombre de smartpoints selon WW : 2

En Lorraine comme en Alsace, c'est encore la saison des quetsches, cette prune rouge oblongue qui est sucrée et acidulée à la fois. Donc, on les mange à toutes les sauces. On les croque comme ça ou on les prépare en compote, en tarte ou dans des bricks avec un soupçon de cannelle. Mais cette fois, j'ai préféré pocher ces prunes dans un sirop maison à base de sucre, d'édulcorant et d'anis vert en poudre. Il se trouve que cette  épice se marie bien avec la quetsche. A tenter donc ! 

Pour 3 personnes

Il vous faut 500 ml d'eau, 30 g de sucre (muscovado bio pour moi), 1 sachet pour 1 personne d'édulcorant (qui va en cuisson), trois cuillères à café bombées d'anis vert en poudre, 330 g de quetsches dénoyautées.

On verse l'eau dans une casserole.  On y ajoute avec un fouet le sucre et l'édulcorant histoire de bien les délayer. Et on met à chauffer pour que le liquide s'épaissise un peu. Cela prend une bonne dizaine de minutes environ en laissant bouillir. 

On peut en profiter, pendant ce temps, pour laver et dénoyauter les quetsches. On réserve. Avant de jeter les prunes pendant une petite dizaine de minutes dans le sirop, on ajoute l'anis vert en poudre. On mélange aussi avec un fouet.

Prêtez ensuite attention à la cuisson de manière à ce que les quesches restent entières et ne partent pas en compote. Servez les fruits avec un peu de sirop. Vous pouvez aussi émietter un peu de speculoos par dessus pour plus de gourmandise (1SP à ajouter au budget). Et dégustez chaud, tiède ou froid. Slurp !

Votre Sophie

 

26 septembre 2017

Une aubergine farcie pour profiter encore et toujours de ce légume

aubergineolive

Aubergine farcie tout végétal aux olives

Temps de préparation  : 15 minutes maxi

Temps de cuisson : 4 minutes (temps variable en fonction de votre four micro-ondes)

Nombre de smartpoints selon WW : 6

Que le temps passe vite. Je vous dis cela pour 2 raisons. La première, c'est que je suis, en ce mois de septembre, tellement occupée à voyager à droite et à gauche que je ne le vois pas passer. La seconde, c'est que la recette que je publie ce jour date un peu mais elle reste d'actualité dans la mesure où la saison de l'aubergine bat encore son plein.

Donc, je profite d'un moment entre deux trajets en train et en voiture pour vous poster ce plat complément végétal que j'ai beaucoup apprécié. Il est tout simple, très facile à faire et rapide. Il suffit d'un blender, d'un micro-ondes et de très peu d'ingrédients pour le réussir. On le mange avec une dose de féculents et vous obtiendrez un repas parfaitement équilibré. 

Pour 1 personne

Il vous faut 1 aubergine violette (bio, c'est encore mieux), des olives vertes dénoyautées (30 au total), 4 olives noires dénoyautées pour la déco (je n'avais plus que des vertes pour ma part), de l'huile d'olive, de l'ail en semoule, du sel et du poivre et c'est tout.

Lavez l'aubergine. Ôtez l'extrêmité avec le pédoncule. Puis disposez le légume dans un sac de congélation que l'on place au micro-ondes pour 4 minutes environ. Le temps dépend de votre appareil. Dans tous les cas, vérifiez la cuisson en plantant la pointe d'un couteau dans l'aubergine. La chair doit être bien tendre.

On sort le légume cuit de son sac et on va le couper en deux dans le sens de la longueur avec un couteau à cran (comme celui que l'on utilise pour bien couper les tomates). A l'aide d'une petite cuillère, on récupère la chair dans chacune des moitiés d'aubergine. On réserve.

On va alors s'occuper des olives vertes dénoyautées que l'on dispose dans le blender avec un peu de saumure. Il s'agit d'obtenir une tapenade. N'hésitez pas à ajouter quelques gouttes d'eau en plus pour faciliter le mixage. Une fois que l'on a une sorte de purée, on la mélange avec la chair d'aubergine au blender très rapidement. On poivre, on met une dose (à sa convenance) d'ail semoule et on goûte. On rectifie l'assaisonnement en sel si cela le nécessite. On ajoute aussi une cuillère à café d'huile d'olive. On remet ce mélange dans les deux moitiés d'aubergine que l'on aura conservées et on dispose par dessus des rondelles d'olives noires (qui ont davantage de caractère) ou, à défaut, des vertes. Vous pouvez même manger cela tiède. C'est excellent.

La farce peut tout à fait être servie seule en apéro avec quelques tranches de pain toastées. Vous devriez aussi vous régaler.

Votre Sophie

 

21 septembre 2017

La purée d'amande et la figue dans un sandwich sucré

figuescroque

Sandwichs sucrés figues-amandes

Temps de préparation : 5 minutes environ

Temps de cuisson : 5 minutes environ

Nombre de smartpoints selon WW : 7 (pour 2 unités)

Fan de figues, cette recette est pour vous ! La saison se terminant, il faut en profiter. Pour cela, je vous propose un petit déj complet avec sucres lents, fruits secs et fruit. Il mêle la figue et l'amande. Un mariage réussi qui permet de démarrer la journée tout en douceur.

Pour 1 personne

Il vous faut 4 tranches de pain de mie complet de type Weight Watchers, 10 de purée d'amande (en magasin bio), des 3 figues, de la vanille.

Il suffit de tartiner 2 tranches de pain de mie de purée d'amande. La tâche n'est pas aisée mais pas insurmontable non plus. On peut ajouter des grains de vanille pour une touche plus gourmande. Puis on dépose un maximum de tranches de figues avant de déposer par-dessus une autre tranche de pain de mie. On passe ces sandwichs sucrés dans un appareil à croque-monsieur pour obtenir une belle coloration de chaque côté. Et on déguste le tout très rapidement avec une boisson chaude. Si vous ne passez pas une belle journée avec ça  ;-)

Votre Sophie


19 septembre 2017

Une assiette complète d'inspiration asiatique à base de boeuf croustillant

platasiatique

Boeuf croustillant, nouilles de riz, salade et épices

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de cuisson : 10 minutes

Nombre de smartpoints selon WW : 11

Les vacances sont terminées. Je rapporte dans mes bagages de jolis souvenirs, de la vitamine D à gogo et quelques recettes que je vous ferai déguster dans les temps à venir. Mais pour l'heure, j'ai envie de vous faire voyager au Vietnam. Avec une assiette complète pleine de saveurs, d'épices, de textures différentes. Une petite merveille inspirée d'une recette de Jamie Oliver. Préparez votre valise, vos poêles... le départ est immédiat.

Pour 2 personnes

Il vous faut  20 g  de noix de cajou non salées ou cacahuètes, 2 gousses d'ail, un morceau de gingembre frais (l'équivalent de la taille d'un pouce), 1 cuillère à café d'huile de sésame, 2 étoiles de badiane (anis étoilé), 200 g de steak haché à 5% de matière grasse, 1 cuillère à café de miel, 1 cuillère à café de nuoc-mâm, 1 cuillère à café de sauce soja (si possible allégée en sel), 2 citrons verts, 100 g (crus) de nouilles de riz (en supermarché au rayon asiatique), 1 oignon rouge, 1 petit piment (si vous aimez), 2 carottes des sable, 1 petite courgette (verte ou jaune), salade iceberg ou laitue, radis (perso, j'ai ajouté des tomates)

Cela fait beaucoup d'ingrédients mais, je peux vous l'assurer, il n'y a rien de compliqué dans cette préparation. Laquelle démarre avec la torréfaction des noix de cajou (ou cacahuètes). On les dépose dans une poêle non huilée afin de les dorer puis de les piler à l'aide d'un mortier. Si vous ne déposez pas de mortier,  déposez-les dans un sachet de congélation que vous fermerez et vous concasserez les fruits secs avec un rouleau à pâtisserie. On réserve.

On épluche l'oignon, l'ail et le gingembre et on émince le tout. 

Reprenez alors la poêle utilisée par les noix de cajou et faites-y chauffer l'huile de sésame. Jetez-y les étoiles de badiane. On y ajoute le haché de boeuf. A la cuisson, on essaie de détacher de petits morceaux (plus ils sont petits, mieux c'est). Suivent la moitié de l'ail et la moitié du gingembre. On laisse le tout à feu vif de façon à avoir une belle coloration. La caramélisation va s'intensifier quand on aura incorporé le miel. On laisse ainsi bonnement 5 minutes en remuant de temps à autre. Le boeuf va devenir croustillant.

Le reste du gingembre et de l'ail va passer au mortier. Une fois une sorte de pulpe obtenue, on verse dessus le nuoc-mâm, la sauce soja et le jus de deux citrons verts. Si les citrons sont bio, vous aurez au préalable prélevé les zestes qui viendront en partie dans ce mélange ; le reste sera parsemé au dressage. 

Place désormais à la cuisson des nouilles de riz. On procède comme des pâtes habituelles : on fait bouillir une belle quantité d'eau salée dans laquelle on plonge les nouilles pour 5 à 7 minutes de cuisson. On égoutte, on les passe à l'eau et on réserve (évitez de les cuire trop longtemps à l'avance toutefois). 

Si vous disposez d'un petit piment rouge, émincez-le. Vous pouvez en profiter pour ôter les pépins. Enfin, taillez en lanières la salade, râpez la courgette et les carottes épluchées. Coupez aussi de belles rondelles de radis. 

Ne reste plus qu'à dresser. Dans une assiette, placez les crudités d'un côté, les nouilles de l'autre. Déversez la sauce à base de gingembre, d'ail, de sauce de soja et jus de citron. Déposez ensuite le boeuf caramélisé. Parsemez le tout de zestes de citron vert, de fruits secs torréfiés, de rondelles d'oignon rouge, de piment et de la coriandre si vous en avez. Fermez les yeux : respirez, goûtez. Vous êtes au Vietnam. Et ça, c'est exquis.

Votre Sophie

31 août 2017

Il est temps pour moi de changer d'air !

aghios_night_669_501_s_c1

Je vous ai vu partir en vacances quand les températures chutaient dans ma région. Je vous ai vu prendre en photo vos doigts de pied en éventail près de la piscine ou l'océan pendant que je concoctais quelques recettes. Je vous ai vu revenir tandis que les températures n'étaient toujours pas très élevées... Maintenant que vous m'avez cédé la place, je vais filer en vacances à mon tour. A moi les plages, la mer, le soleil et des petits plats tout prêts que l'on viendra me servir à table... Je vous abandonne donc quelques temps, histoire de refaire le plein d'entrain et de dynamisme pour affronter mes casseroles et marmites. Et promis, je tâche de vous rapporter dans ma valise quelques idées de repas pas trop riches et un poil plus exotiques que de coutume. Des repas qui sentent bon les vacances.

Je vous dis à bientôt les gourmands.

Votre Sophie 

Posté par SophieM6 à 10:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 août 2017

De l'abricot et de la coco dans un porridge chaud

porridgeabricotcoco

Porridge abricot-coco
Temps de préparation : même pas 5 minutes
Temps de cuisson : moins de 10 minutes
Nombre de smartpoints selon WW : 7
Il reste encore des abricots, profitons-en. Après, il sera trop tard. Ces fruits acidulés de l'été sont merveilleux avec les flocons d'avoine et la coco (oui, je sais... encore de la noix de coco! ). Donc, cela n'a fait ni une, ni deux : j'ai mixé le tout dans un porridge chaud du matin qui m'a régalée.
Pour 1 personne
Il vous faut 30 g de flocons d'avoine, 2 abricots, 100 ml de lait de coco Alpro, 1 cuillère à café de noix de coco râpée,  4 g de copeaux de noix de coco bio de la marque Vaïva (rayon bio et commerce équitable des grandes surfaces), de l'édulcorant liquide.
On lave les abricots. On les dénoyaute. Et on va les détailler. La moitié finira dans la casserole ; l'autre restera cru.
On fait chauffer le lait de coco et on attend son ébullition pour jeter dedans les flocons d'avoine. Quand les céréales auront absorbé une bonne partie du liquide, on ajoute la noix de coco râpée, l'édulcorant liquide (à doser en fonction de vos goûts) et la première portion d'abricot. On laisse cuire encore un peu afin que les fruits deviennent fondants.
On dresse alors le porridge dans lequel on va déposer les morceaux d'abricot crus. On parsème ensuite des copeaux de noix de coco. Et on se laisse aller à la gourmandise.
Votre Sophie
 

24 août 2017

Bowlcake estival sans gluten au pralin

bowlcakepeche

Bowlcake acidulé à la pêche, la polenta (sans gluten) et au pralin
Temps de préparation : 5 bonnes minutes
Temps de cuisson : 4 minutes 30 (à adapter à votre four micro-ondes)
Nombre de smartpoints selon WW : 6
Je n'avais pas encore tenté de remplacer la banane par un fruit aussi juteux. Je n'y croyais guère mais j'ai fait l'essai un matin où j'ai multiplié les catastrophes et maladresses dès le matin. Je n'étais donc plus à une près. Je m'attendais à manger une sorte de bouillie immonde. Et bien, force est de constater que non. Peut-être que le fait d'avoir utiliser la polenta en lieu et place des flocons d'avoine a pesé dans la balance. Toujours est-il que j'ai réussi à obtenir un beau bowlcake, qui plus est très bon. La pêche apporte une vraie note acidulée qui est très plaisante. Et associée à un peu de pralin, cela donne quelque chose de vraiment gourmand. 
Pour 1 personne
Il vous faut 30 g de polenta, 1 pêche (blanche en l'occurrence) de belle taille, 1 oeuf entier, 1 quart de sachet de levure chimique, 1 pincée de sel, 1 cuillère à café de pralin.
Même topo que d'habitude : d'un côté, la partie liquide ; de l'autre la préparation sèche. 
Pour la partie liquide, on lave et on dénoyaute la pêche. On met la chair du fruit (avec la peau) dans le mixeur avec un oeuf entier. On mixe. 
Pour le reste, dans un bol, on mélange la polenta, la levure, le sel et le pralin. On vient ensuite verser progressivement le contenu du blender en mélangeant constamment. Et on place le bol au four-micro-ondes un peu plus longtemps que de coutume. La pêche apportant beaucoup d'eau...
J'ai personnellement cuit le tout pendant 4 minutes 30 à une puissance de 600 W et des brouettes. A l'issue de ce temps, le dessus du bowlcake est bien sec et les bords se détachent du bol. Bref, le petit déj est cuit. Plus qu'à passer à table et vous goûterez un bowlcake vraiment original que je compte bien refaire tant la petite touche acidulée m'a séduite.
Votre Sophie

22 août 2017

De la courgette crue pour une entrée fraîche d'été

carpacciocourgette

Carpaccio de courgette verte et jaune et pomme de terre
Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 20 minutes
Nombre de smartpoints selon WW : 5
Savez-vous que l'on peut aussi apprécier la courgette crue ? Ainsi peut-on préparer un excellent carpaccio avec elles pour peu que l'on coupe très finement les rondelles. Je vous conseille pour cela d'avoir une mandoline de compét. Et pour accommoder cela, rien de bien exceptionnel : il suffit d'une bonne huile d'olive, de fleur de sel, de poivre et quelques autres bricoles. J'ai cru bon d'ajouter quelques rondelles (fines également) de pomme de terre afin d'avoir l'apport en féculents conseillé à chaque repas.
Pour 1 personne
Il vous faut 1 demi-courgette jaune, 1 demi-courgette verte (toutes deux de petits formats), 2 petites pommes de terre, 1 cuillère à café d'huile d'olive parfumée au basilic, de l'ail en semoule, de la fleur de sel, du poivre du moulin, 4 olives vertes (je n'avais que ça), 2 tomates séchées.
On commence par faire cuire à l'eau avec la peau les pommes de terre que l'on laissera tiédir par la suite. Pendant ce temps, on lave les courgettes desquelles on enlève l'extrêmité avec l'attache. On prépare la mandoline en réglant de fines tranches et détaille notre légume. On réserve.
Une fois les pommes de terre cuites et devenues tièdes, on les épluche et, à l'aide d'un couteau, on va tailler des tranches fines. Attention, pas trop quand même sinon les rondelles vont se casser. Puis, dans une assiette, on dresse alternativement les deux courgettes et la pomme de terre. Cela représente un plat copieux pour une entrée. On dépose de la fleur de sel, du poivre du moulin ainsi que de l'ail en semoule. On ajoute aussi les olives coupées en rondelles ainsi que les tomates séchées dont a fait des dés. On verse ensuite sur tout le carpaccio un filet d'huile d'olive au basilic. On peut ainsi laisser cette entrée en attente de manière à ce que tous les parfums se marient avant dégustation.
C'est très léger et passe parfaitement bien entrée. Cela permet d'enchaîner sur un plat moins copieux avec juste des légumes et un fruit en dessert. Parfait pour les beaux jours.
Votre Sophie