Les (petits et grands) bonheurs de Sophie

29 octobre 2018

Cuisine zéro déchet ou comment utiliser tout un brocolis

Brocolis, mascarpone, noisettes

Capturebrocolis

 

Fin septembre, j'ai été sollicitée pour une démonstration dans le cadre d'une manifestation à Contrexéville (là où est produite l'eau de Contrex dans les Vosges). Cette fête d'automne très axée sur les produits de terroir, de saison, le bio et l'environnement a aussi servi à aborder un sujet d'actualité : l'anti-gaspillage alimentaire.

Avec le chef du restaurant In Extremis à Epinal (1 Bib Michelin), Nicolas Grandclaude, nous avions préparé deux recettes répondant à cette thématique zéro déchet. Je vous en livre une, pensée par ce professionnel, qui a le mérite d'être encore de saison puisqu'elle met à l'honneur le brocolis. Et, grâce à lui, nous allons utiliser l'ensemble du légume que ce soit les têtes (fleurettes) ou le pied (merci Nicolas). On ne jette quasi rien !

La recette (pas très longue à faire) était initialement prévue pour 50 diminués (des verrines pour être précise) . J'ai réduit les proportions pour 5 portions généreuses en ce qui concerne le tartare. J'ai réduit aussi un peu les doses pour la pâte à tempura (pâte pour beignets asiatiques assez légère) que vous pouvez utiliser pour d'autres légumes, des crevettes et autres s'il en reste. Et oui, on a dit qu'on ne jetait rien !!!

Pour 5 personnes

Pour la pâte à tempura : 80 g de fécule de maïs, 80 g de farine, 2 cuillères à café de levure chimique, de l'eau, 2 oeufs, 100 g de moutarde, de l'huile pour friteuse, fleur de sel, essuie-tout.

Pour le tartare : 1 brocolis, 170 g de mascarpone, des herbes fraîches hachées, du jus de citron, des zestes de citron, des noisettes torréfiées et concassées, du piment d'Espelette, de l'huile de noisette, du sel et du poivre.

On commence par laver le brocolis et on en détache les têtes. On essaie de faire des petits bouquets avec les fleurettes (de taille égale) quitte à les couper. On garde le tronc dont on coupe l'extrêmité.

On prépare ensuite la pâte à tempura en mélangeant la fécule de maïs, la farine, la levure chimique. On ajoute les oeufs, 30 cl d'eau (on peut prendre de l'eau pétillante pour un aspect encore plus léger) et la moutarde. On mélange au fouet pour obtenir une pâte bien lisse (assez liquide) et on laisse reposer.

On peut faire chauffer l'huile de la friteuse. Si vous n'en disposez pas, pas de panique : vous pouvez tout à fait vous servir d'une casserole remplie d'huile. Cela fera parfaitement l'affaire.

On reprend alors le tronc du brocolis que l'on épluche et on le coupe en très fine brunoise (des petits dés). On ajoute alors à cette brunoise les noisettes torréfiées et concassées (quantité à votre convenance). On assaisonne avec les zestes de citron (quantité à votre convenance aussi), l'huile de noisette (idem), le sel et le poivre. Vous verrez, le tronc du brocolis cru est très tendre.

On mélange ensuite le mascarpone avec les herbes fraîches lavées et ciselées (découpées très finement), le jus du citron, le piment d'Espelette (à doser selon vos goûts), le sel et le poivre.

On trempe ensuite les fleurettes de brocolis dans la pâte à tempura et on les plonge dans l'huile chaude de friture à 170-180°C (il doit y avoir plein de bulles autour du légume si c'est suffisamment chaud). On laisse le beignet prendre de la couleur. Et on le sort avant de l'égoutter sur du papier absorbant et de saupoudrer de fleur de sel.

On commence à dresser. Avec un emporte-pièce, sur une assiette, on dispose une couche de tartare de tronc de brocolis sur laquelle on vient disposer à la poche à douille (ou non) le mascarpone aux herbes. Et on dépose par dessus les têtes de brocolis en tempura. 

Bon appétit.

Votre Sophie


26 octobre 2018

Accord terre-mer dans un wok asiatique

Wok porc et crevettes et ses légumes

20181011_130057

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 25 minutes environ

Je signe mon retour avec une recette asiatique comme je les aime. Cela reste un grand classique dans ma cuisine car cela permet de multiples fantaisies, aboutissant (presque) toujours à des plats complets pleins de saveurs. Cette fois, j'ai repris un mariage que l'on retrouve souvent dans les restaurants asiatiques et qui est une merveille pour les papilles. Je parle du mélange terre-mer avec le rapprochement entre les crevettes et le porc. Bon, je n'avais plus de saucisses si pleines de goût que l'on mange dans le riz cantonnais. J'ai pris quelques tranches de bacon en lieu et place. Et cela n'est pas décevant. Je pose la recette ici, sachant que vous pouvez tout à fait la faire à votre sauce en remplaçant par exemple le riz par des nouilles soba (j'ai testé et approuvé) ou remplacé les légumes par d'autres.

Pour 1 personne

Il vous faut 30 g de riz cru (soit 100 g cuit), 100 g de crevettes décortiquées, 6 tranches de bacon, 4 oignons tiges (comme des tout petits poireaux que l'on retrouve chez Carrefour par exemple en sachet), de l'huile pour wok thaï (de la marque La Tourangelle), de l'huile de sésame, des mange-tout, des pousses de haricots mungo frais, du citron vert (pour le jus et les zestes), de l'ail  semoule, de la sauce soja, du sel, du poivre et des graines de sésame.

Dans une poêle chauffée, on commence par mettre l'équivalent d'une cuillère à café d'huile aux épices pour wok (aux senteurs de basilic thaï et citronnelle). On dépose les crevettes une fois qu'on les a décortiquées. On les laisse colorer. On ajoute alors le bacon découpé en fines lanières dans les 2 sens. On laisse encore dorer un peu et on ajoute trois oignons tiges tranchés. Pendant ce temps, on fait cuire le riz dans l'eau bouillante, que l'on égouttera bien après.

Une fois le contenu de la poêle bien coloré, on va ajouter les mange-tout. C'est presque la partie la plus longue. Il faut que ce légume (qui n'est certes plus trop de saison) garde son croquant tout en étant cuit. Cela prend bonnement dix minutes à feu moyen. Pensez bien à mélanger pour ne pas que ça attache. 

On ajoute alors le riz cuit et égoutté, deux belles poignées de pousses de haricot mungo, le jus d'un demi-citron vert (où l'on aura prélevé au préalable les zestes) et on mélange. On saupoudre aussi d'ail semoule (pas trop). On ajoute une bonne cuillère à café de sauce soja. On mélange et on goutte. On rectifie l'assaisonnement en utilisant encore, si besoin est, de la sauce soja, du sel (à voir avec la sauce soja très salée) et du poivre). On mélange encore. Cette dernière opération ne doit pas prendre plus de 5 minutes max de manière à garder le croquant de la pousse du haricot mungo. On sert en disposant sur le dessus les zestes de citron vert, des graines de sésame et des rondelles d'oignon tige. On arrose d'un trait d'huile de sésame (et d'un trait de jus de citron si vous l'estimez nécessaire) pour plus de saveur et on attaque à la baguette (ou non) !

Votre Sophie

Posté par SophieM6 à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

07 septembre 2018

La magie de Bali à portée de mains

 

julie2

C’est une belle invitation au voyage que propose Julie Dubois, esthéticienne auréolée du col tricolore de Meilleur ouvrier de France (MOF). Et la porte d’embarquement se situe… aux Forges, dans son institut Ejerie qui fait aussi salon de coiffure. Pas besoin de valise. Ou alors celle que l’on porte bien malgré nous, chargée de fatigue, de stress et de multiples émotions parfois pesantes. Et grâce à Julie, on va s’en débarrasser en un peu plus d’une heure. Grâce à un rituel du bout du monde appris lors d’un séjour il y a quelques mois.

L’artisan forgeronne s’est immergée dans la culture balinaise, ramenant avec elle un savoir-faire ancestral qui est pratiqué dans les foyers pour ses vertus apaisantes et médicales : le modelage.

Dans la cabine forgeronne baignée d’une pénombre légère et d’une musique planante, Julie vous délivre le passeport vers le plaisir, la détente. Un tissu batik attend que vous vous glissiez en dessus avant d’être pris en mains. Celles de Julie, huilées à souhait par un délicieux mélange d’huile de coco, de beurre de karité (indispensable à la veille des premiers frimas pour hydrater) et d’un senteur frangipanier. Le voyage peut commencer.

Le rituel débute sur le ventre. Julie s’attarde sur les membres inférieurs, prenant contact avec notre corps, nos tensions et nos émotions. Très vite, elle repère les déséquilibres, les contractions, les zones où il faudra s’attarder. La plante de nos pieds (véritable cartographie de notre corps) lui délivre déjà toutes ces précieuses informations. Elle va donc se concentrer sur ces points, faisant rouler ses doigts sur ces nœuds afin de commencer à nous délivrer, puis remonte progressivement vers les genoux, suivant les méridiens le plus adaptés à nos maux. Les hauts parleurs délivrent une musique, des sons évoquant une pluie d’Asie. Les mains, les avant-bras font leur ouvrage, apaisants. Une jambe y passe. Puis l’autre. Déjà les sensations sont différentes. Le dos est ensuite longuement pétri ; notamment les trapèzes et cervicales qui concentrent une très large partie des contractions. Les verrous sautent, libérant une dose d’endorphine et de plénitude. Juste le début de la félicitée.

Le modelage se poursuit. Cette fois, c’est l’avant du corps qui est traité. Selon la même attention, la même intention : nous faire décrocher de notre quotidien fait aussi de contrariétés et soucis. Les pieds, les jambes sont reprises. Les épaules aussi. Puis le ventre, centre de nos émotions. Cette très large heure se prolonge avec un modelage du crâne et du visage, tout aussi délassant que le reste. Le temps est vite passé malgré tout. Incroyable comme il a filé entre les mains de Julie, bien loin des Forges, sur une dépaysante île d’Asie. L’atterrissage n’est cependant pas si dur que cela. Le sourire de Julie nous accueille à l’arrivée. Apaisant comme cette sensation qui nous a envahi et qui perdure toute la journée. Car, désormais, il faut tirer les bienfaits : se poser, boire. Afin de garder en nous quelque chose de ce voyage immobile mais si profitable vers Bali.

Votre Sophie

Posté par SophieM6 à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 août 2018

Une cousine italienne de la ratatouille

caponata

La caponata, une variante italienne de la ratatouille

Temps de préparation : 20 minutes maxi

Temps de cuisson : 25 minutes environ

Les étals regorgent actuellement de tomates au goût prononcé, d'aubergines. C'est le moment idéal pour se lancer dans une recette italienne qui s'appelle la caponata. Il s'agit d'une lointaine cousine d'origine italienne (sicilienne même) de notre ratatouille. La différence réside dans le fait qu'il n'y a pas de courgette, pas de poivron. Et qu'elle se déguste froide (mais chaude, c'est bon aussi). On ne perd pas de temps et on se prépare notre frichti transalpin.

Pour 3 personnes (en accompagnement)

Il vous faut 1 grosse aubergine violette, 1 oignon, 3 tomates, de l'huile d'olive, 2 gousses d'ail, 20 olives vertes, 2 cuillères à café bombées de câpres, 1 branche de céleri, 10 g de sucre en poudre, du vinaigre (de cidre pour moi, je n'avais plus que ça ), du sel et du poivre.

On démarre en s'occupant des légumes. On pèle l'oignon et on l'émince. On prépare deux gousses d'ail afin de les faire cuire ensuite en chemise dans la préparation. On lave, on pèle et on taille en gros dés les tomates.  On lave également l'aubergine. On coupe la partie avec le pédoncule et on va la couper en gros dés également. On ne tarde pas à la mettre dans un sachet de congélation que l'on placera dans le micro-ondes pour une cuisson de 3 minutes environ (puissance de 700W pour ma part). On s'attaque à la branche de céleri. On enlève les feuilles vertes, on le pèle et on le tronçonne finement avant de le faire blanchir un peu dans de l'eau salée bouillante. A l'issue de cette étape (environ 3 minutes), on égoutte le céleri et on le réserve.

Pendant ce temps, on fait chauffer dans une cocotte 1 cuillère à soupe d'huile d'olive dans laquelle on fait suer l'oignon avec un peu de sel. Une fois qu'il sera devenu translucide, on ajoute alors le céleri égoutté, les olives vertes que l'on aura coupées (en deux voire plus), les câpres, les dés de tomate et les gousses d'ail en chemise.  On laisse cuire à feu doux pendant 10 minutes environ en mélangeant pour éviter que cela n'attache au fond de la cocotte. On viendra mettre à la fin l'aubergine déjà cuite.

Durant ce dernier stade de cuisson, on fera dissoudre dans un bol le sucre dans 1 belle cuillère à soupe de vinaigre. On verse ce mélange dans la caponata avant de saler et de poivrer. Et on laisse refroidir cette belle ratatouille italienne pour la servir en guise d'accompagnement ou même chaude.

Votre Sophie 

Posté par SophieM6 à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

14 août 2018

Un grand bol complet pour le petit déjeuner

buddhabowlsucr_

Le buddha bowl du matin 

Temps de préparation : moins de 10 minutes

Temps de cuisson : 5 bonnes minutes

C'est encore la saison des myrtilles sauvages dans les Vosges. Ici, nous les appelons affectueusement brimbelles. Elles sont plus petites que les myrtilles de culture (dites bluets), plus acides et tachent les gencives, les lèvres et les vêtements car elles sont toutes noires à l'extérieur comme à l'intérieur.

Comme j'ai fait le plein au marché, j'ai décidé d'en congeler une partie (histoire d'avoir ma dose en hiver) et de travailler le reste. Notamment dans un petit déjeuner fruité sous forme de bol.

Tous les ingrédients d'un breakfast équilibré sont intégrés : laitage, sucres lents, fruits et fruits secs. De quoi vous booster sur une matinée.

Pour 1 personne

Il vous faut 100 g de yaourt brassé 0% de matière grasse, 5 cuillères à soupe de myrtilles sauvages fraîches ou surgelées, quelques gouttes d'édulcorant, 30 g de flocons d'avoine, 1 cuillère à soupe de noix de coco râpée, 1/5 de cuillère à café d'huile de coco, 10 g de graines de courge, quelques framboises fraîches.

 

On commence par faire chauffer une poêle anti-adhésive avec un peu d'huile de coco que l'on étale sur toute la surface avec un papier absorbant. On dispose alors les flocons d'avoine et la noix de coco râpée. On évite le feu vif ; on le met plutôt modéré de manière à torréfier gentiment. Et on mélange régulièrement pour ne pas faire brûler.

Pendant ce temps, on va mixer dans une cuve de blender le yaourt, les myrtilles et l'édulcorant (à doser selon ses goûts). On verse alors le contenu du blender dans un bol large. On recouvre une partie du laitage fruité par le mélange noix de coco-flocons d'avoine.

On se sert de la poêle encore chaude pour torréfier les graines de courge. On remet sur le feu. Attention, cela va très vite. On en parsème sur toute la totalité de la surface du bol. Et on ajoute quelques myrtilles et framboises pour décorer. 

C'est parti pour déguster un sacré carburant pour la matinée. A déguster sans modération et à adapter en fonction des saisons avec les fruits disponibles.

Votre Sophie


13 août 2018

Quelques idées de menus - semaine 93

20151123_134129

Voici donc quelques idées de menus équilibrés. Comme les semaines précédentes, je vous fais des propositions pour 5 journées , je vous laisse gérer le week-end.

Ces menus ne sont désormais plus en smartpoints. Mais ils respectent les principes du régime en vigueur chez WW. A vous de faire les calculs ! Et de gérer aussi vos collations.

 Les adeptes des régimes paléo ou végétarien devraient aussi trouver quelques idées dans les suggestions suivantes.

LUNDI

Petit déjeuner : bowlcake à la polenta (sans gluten), vanille, citron vert et chocolat blanc (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/08/01/35492493.html) ; 1 abricot

Déjeuner : salade de carottes avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison ; 1 côte de porc pas trop grasse cuite sans matière grasse ; purée d'aubergine (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/10/11/34425822.html) ; 30 g (crus) de blés ; fraises

Dîner : salade de pastèque à la feta (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/07/13/34067806.html) ; brochettes de crevettes ; salade composée de pâte, tomate, salade verte, poivron rouge avec vinaigrette maison ;  poêlée de mirabelle à la coco (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/09/21/34348530.html)

MARDI

Petit déjeuner : 3 biscottes ; 30 g fromage frais ; 1 banane 

Déjeuner : salade de jeunes pousses avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison ; tomate farcie à l'oeuf (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/11/27/32984289.html) ; 100 de pommes de terre cuite ; yaourt à 0% de matière grasse ; framboises 

Dîner : salade de concombre avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison à base de fromage blanc ;  poivrons farcis au boulgour et à la feta (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/06/21/33989527.html) ; soupe de fraise à la menthe (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/05/12/33732316.html)

MERCREDI

Petit déjeuner : buddha bowl du matin (recette à venir)

Déjeuner : taboulé maison avec semoule aux épices, concombre, tomate, poivron, olive et vinaigrette citronnée maison ; 1 pêche ; 1 yaourt au soja nature

Dîner : pâte à la norma : aubergine, tomate, parmesan (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/08/16/34173935.html) ;  melon 

JEUDI

Petit déjeuner : omelette sucrée à la nectarine et aux amandes (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2018/07/31/36594582.html)

Déjeuner : salade piémontaise maison et light (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/05/13/33805137.html) ; pastèque ; 100 g de fromage blanc à 0% de matière grasse et édulcorant

Dîner : caponata maison (recette à venir) ; 30 g (crus) de riz ; salade verte avec 1 cuillère à soupe de vinaigrette maison  figues 

VENDREDI

Petit déjeuner : 30 g de muesli sans sucre ajouté ; 100 g de fromage blanc 0 % de matière grasse ; framboises ; 10 g d'amandes

Déjeuner : reste de caponata et riz ; 2 abricots

Collation : 2 paléo balls végétariennes (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/04/13/35153106.html

Dîner : salade de tomates avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison ; 100 g de filet de boeuf cuit sans matière grasse à la poêle ; courgettes panées maison (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/09/01/34258026.html) ; 30 g (crus) de pâtes ; eton mess à l'abricot, petit-beurre et yaourt à la fleur d'oranger (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2018/07/20/36573762.html)

Posté par SophieM6 à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 août 2018

Une salade de pâtes parfaite pour l'été

saladep_tes

Salade de pâtes, légumes et fromage grillés

Temps de préparation : 15 minutes maxi

Temps de cuisson : 25 minutes environ

En faisant récemment des courses dans une grande surface de ma ville, j'ai eu l'heureuse surprise de découvrir, au rayon fromage, de l'halloumi. Qu'est-ce donc, allez vous me répondre ? Il s'agit d'un bloc de fromage très très ferme, à base de lait de chèvre et de brebis que l'île de Chypre produit. Bizarrement, son goût n'est pas extrêmement fort comparé à une feta. Son intérêt réside dans le fait que ce fromage pressé se tient particulièrement bien à la cuisson. On peut le faire griller, il ne partira pas en cacahuète. Non, il va prendre de la couleur à l'extérieur et, à  l'intérieur, va devenir fondant à souhait. Une petite merveille de la cuisine (assez salée toutefois) qu'il ne faut pas négliger. Cela n'a fait ni une, ni deux ; j'en ai acheté. Et je n'ai pas tardé à le cuisiner. Rien de bien exceptionnel cependant. J'ai fait une petite salade de pâtes avec quelques courgettes grillées. Et je dois reconnaître que c'était juste parfait par les chaleurs actuelles !

Pour 1 personne

Il vous faut 30 g (crus) de pâtes, 2 petites courgettes bio (une jaune et une verte pour moi), 6 tomates cerises, 50 g d'halloumi, 2 cuillères à café d'huile d'olive, du vinaigre balsamique, du sel, du poivre, du basilic, deux gousses d'ail.

On peut cuire les pâtes un peu à l'avance (mais pas trop !!!) de manière à ce qu'on les laissent refroidir. 

On lave les courgettes. On enlève au passage les 2 extrémités. Et on les coupe en 2 dans le sens de la longueur. Chaque moitié sera partagée en deux dans le sens de la largeur, cette fois, avant de les tronçonner en morceaux d'un à deux centimètres. On fait chauffer une poêle avec 1 cuillère à café d'huile d'olive et on jette les courgettes dedans. On les fait revenir à feu doux, de façon à ce qu'elles deviennent bien fondantes. On n'oublie pas de mettre les gousses d'ail avec leur "peau", que l'on aura écrasées avec le plat de la main ou d'un couteau pour qu'elles libèrent leur goût pendant la cuisson.

On peut augmenter le feu sur la fin avant d'obtenir une belle couleur pour nos courgettes. On réserve. On vient ensuite déposer dans la poêle encore chaude des dés d'halloumi que l'on laisse dorer à souhait.

Ne reste plus qu'à laver et couper en deux les tomates cerises et le basilic que l'on va ciseler. On passe ensuite à la préparation de la vinaigrette avec la cuillère à café d'huile qui reste et du vinaigre balsamique qui viendra apporter une petite touche un peu sucrée. On peut allonger avec de l'eau. On sale et on poivre.

On mélange alors tous les ingrédients : pâtes, courgettes, tomates cerises, halloumi, basilic et vinaigrette. Et on sert. Un vrai régal d'été.

Votre Sophie

Posté par SophieM6 à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

07 août 2018

Une aubergine farcie à la mode végétarienne

 

auberginefarciesemoule

 

Aubergine farcie à la semoule, citron, raisin et graines de courge

Temps de préparation : 15 minutes maxi

Temps de cuisson : 5 minutes

C'est l'une de mes recettes préférées de l'été. Elle est ultra-simple, très rapide et elle est hyper saine de surcroît. Ici, c'est une version végétarienne. Vous pouvez toutefois servir cette aubergine farcie en accompagnement, si vous le souhaitez. Une demi-aubergine devrait suffire dans ce cas précis.

Pour 1 personne

Il vous faut 1 aubergine, trois suprêmes de citron jaune ou vert, 30 g de semoule (crus) épicée (genre Tipiak ou de la marque bio Priméal), 10 g de graines de courge, 8 raisins secs, du sel et du poivre.

Je vous l'ai annoncé : la recette est très basique et ne nécessite pas beaucoup de préparation, ni de cuisson. On lave l'aubergine et on enlève la partie avec le pédoncule. On la coupe en deux dans le sens de la longueur et on la place immédiatement (pour éviter autant que faire se peut l'oxydation) dans un sachet de cuisson. On bloque l'ouverture du sachet sous l'aubergine car le sachet va gonfler pendant la cuisson au micro-ondes. On lance un programme de 3 minutes environ (en fonction de la puissance de votre appareil). On sort l'aubergine du sachet et on laisse refroidir un peu au risque de se brûler les doigts. A l'aide d'une petite cuillère, on vient récupérer la chair de l'aubergine que l'on met dans un saladier. On peut même la hacher un peu.

On mélange avec les graines de couscous parfumé que l'on aura fait cuire avec de l'eau chaude (repos de 5 minutes pour leur permettre de regonfler avant de les égrainer à la fourchette). On ajoute aussi les raisins secs que l'on peut prendre la peine de réhydrater (ou pas !). On jette aussi dans la préparation les graines de courge que vous pouvez torréfier au préalable dans poêle à sec (sans matière grasse). On sale et on poivre. On va maintenant s'occuper du citron qui viendra apporter un peu de peps et de fraîcheur. On le lave et on récupère les zestes. On en met une partie dans le saladier.

On va ensuite couper les deux extrémités de l'agrume afin de faire glisser plus facilement la pointe du couteau sous la peau afin de l'en débarrasser. Le citron est désormais à nu. On  va alors, toujours avec la pointe d'un couteau, prélever les quartiers en suivant bien la peau blanche qui les sépare. Et on détaille en tout petits morceaux trois suprêmes. On les ajoute à la préparation. On goûte pour rectifier, si besoin est, l'assaisonnement en sel et poivre. Puis, toujours à l'aide d'une petite cuillère, on vient remettre ce mélange dans l'aubergine vidée. On peut manger le tout chaud et même tiède. C'est un régal.

Votre Sophie 

Posté par SophieM6 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

02 août 2018

Quand le veau a un coeur d'artichaut

 

veauartichaut1

 

Veau avec coeurs d'artichaut et citron confit

Temps de préparation : 10 minutes environ

Temps de cuisson : 15 minutes

Voilà un plat  qui sent bon l'été. Et ce n'est pas son seul attrait. Il est aussi très simple à faire et rapide comme tout. La liste des ingrédients est courte. Autant dire qu'il y a toutes les bonnes raisons du monde de faire cette recette à accompagner d'une dose de féculents pour une assiette complète qui vous permettra d'être bien rassasié.

Pour 1 personne

Il vous faut 1 escalope de veau de 80 g environ, 1 boîte de 8 à 10 coeurs d'artichaut ; 1 citron confit au sel, de la farine, de l'huile d'olive, du vin blanc sec, 2 gousses d'ail, sel et poivre, un tout petit peu de beurre allégé.

Le seul effort qui vous sera demandé ici, c'est de peler et émincer l'ail ! Je ne vous demanderai pas de tourner un artichaut : je suis incapable de le faire correctement (or, charité bien ordonnée commence par soi-même). On découpe en morceaux l'escalope de veau en 5 environ. On passe chacun d'eux dans la farine. 

Ne reste plus qu'à faire chauffer une poêle de préférence anti-adhésive pour limiter l'apport en gras. On dépose un peu d'huile d'olive sur la surface et on jette les morceaux de viande afin de bien les dorer. On réserve ensuite.

On ajoute encore un peu d'huile d'olive (avec l'étape précédente, cela ne fait guère qu'une cuillère à café au total). On y dépose, cette fois, l'ail et les coeurs d'artichaut que l'on aura égouttés et coupés en deux au préalable. On laisse revenir un peu. On vient ensuite mettre un fond de vin blanc sec afin de récupérer les sucs de la viande et faire le petit jus qui va bien. On laisse réduire. On vient ensuite ajouter le citron confit au sel  (passé à l'eau pour enlever le max de sel possible) que l'on aura tranché. Et laisse à nouveau dans la poêle. En fin de cuisson, on ajoute une minuscule noix de beurre pour donner un peu plus d'onctuosité au jus, on sale si nécessaire (goûtez avant), on poivre et on incorpore la viande pour la réchauffer un peu.

On sert et on se régale de cette bonne petite recette pas trop riche malgré l'emploi de la matière grasse.

Votre Sophie 

 

Posté par SophieM6 à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31 juillet 2018

Un petit déj protéiné et fruité pour le matin

 

omelettenectarineamande

 

Omelette sucrée à la nectarine et aux amandes

Temps de préparation : 10 minutes maxi

Temps de cuisson : 15 minutes

Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas fendue d'un petit déj un peu cuisiné. Ce matin-là, j'ai eu envie de sortir les poêles et de m'amuser un peu avec les ingrédients en ma possession. Rien de bien exceptionnel, ceci dit. Mais 2 oeufs, un tout petit peu de lait, 1 nectarine jaune et des amandes effilées m'ont permis de me constituer un solide repas qui m'a tenu au ventre toute la matinée et qui m'a aussi donné le sourire. Vive les omelettes sucrées au fruit !

Pour 1 personne

Il vous faut 2 oeufs, un peu de lait (de coco Alpro pour moi ou tout autre de type végétal), de l'huile neutre, 1 nectarine et 10 g d'amandes effilées.

On commence par faire chauffer la poêle afin de torréfier les amandes effilées ; le tout sans matière grasse. On en profite pour laver la nectarine et en couper de fins quartiers. Mais on surveille malgré tout d'un oeil super attentif les amandes au risque de les retrouver trop brunies voire brûlées. On n'hésite d'ailleurs pas à la retourner. Une fois que cela embaume toute la cuisine, on les réserve.

On bat les deux oeufs avec un tout petit peu de lait pendant que la poêle anti-adhésive chauffe à nouveau avec une cuillère à café d'huile neutre. Dans laquelle on va installer les quartiers de nectarine. On surveille la cuisson et on les retourne. Une fois qu'ils commencent à être fondants et un peu colorés, on verse le mélange oeufs-lait dans lequel on peut mettre un peu de sucre ou d'édulcorant. Et on fait chauffer doucement en parsemant le dessus des amandes effilées. On en garde toutefois quelques unes pour la décoration. On sert quand l'ensemble n'est plus trop baveux. Et on dévore ce repas protéiné à souhait mais aussi fruité.

Votre Sophie  

Posté par SophieM6 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,