Les (petits et grands) bonheurs de Sophie

29 juin 2017

Une salade d'été très fraîche, ça vous dit ?

saladed_ete

Salade d'été au citron vert et sans matière grasse

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 4 minutes 

Nombre de smartpoints selon WW : 9

Nombre de propoints selon WW : 9

Avec la canicule qui s'est abattue dans la métropole la semaine dernière, j'ai cherché, comme tout un chacun, un moyen de me rafraîchir. Et j'ai su éviter le piège des glaces et autres sorbets. J'ai préféré me faire une salade très complète avec des ingrédients frais, idéale pour être repue une bonne partie de la journée et requinquée pour affronter les grosses chaleurs. Je n'ai même pas fait de vinaigrette, optant pour le jus et le zeste d'un citron vert. C'était parfait !

Pour 1 personne

Il vous faut 30 g crus de perles de blé, 1 demi-avocat, 1 tiers de concombre bio, 1 pamplemousse, 100 g de crevettes (non décortiquées), 1 citron vert bio, du poivre, du sel au citron vert.

Avant toute chose, on commence par faire cuire (4 minutes) dans l'eau bouillante les perles de blé que l'on fera refroidir ensuite. 

On s'occupe par la suite le pamplemousse pour en exploiter les suprêmes. La technique a déjà été expliquée mais je la rappelle toutefois. Il suffit de couper le haut et le bas de l'agrume, ôter les chapeaux en quelque sorte. Puis, pour enlever la peau et la partie blanche amère (le zyste), on va glisser la pointe du couteau de haut en bas. On n'hésite pas, on ne laisse pas le zyste. Une fois le fruit à nu, on va prélever les suprêmes en utilisant toujours la pointe du couteau qui va s'aider de la membrane formant les quartiers. On peut garder le jus qui s'écoule pendant l'opération pour agrémenter la salade. On va ensuite décortiquer les crevettes que l'on incise sur le dos pour en enlever le boyau qui peut apporter de l'amertume aussi. Puis, on les coupe en petits morceaux. On coupe l'avocat en deux. On en garde qu'une moitié et on se débarrasse de la peau. Et on en fera des petits dés. Enfin, on coupe dans le sens de la longueur notre concombre sans en enlever la peau (sauf si ce n'est pas à votre goût) et on détaille des petits dés en le travaillant ensuite dans le sens de la largeur.  On va alors mélanger tous les ingrédients avec le jus du pamplemousse. On lave notre citron vert que l'on va zester. On garde côté les zestes pour le moment. Puis, on coupe en deux l'agrume et on ne conserve qu'une moitié pour son jus. On ajoute, dans la salade, le sel aromatisé aux zestes de citron vert (ou de la fleur de sel le cas échéant) et le poivre. On mélange le tout et on ajoute les zestes de citron frais par dessus. On peut repasser le tout au frigo. Et on se délecte de ce moment gourmand plein de fraîcheur.

Votre Sophie 


27 juin 2017

Un repas vite fait avec des galettes de blé noir

galette

Galettes de blé noir St-Morêt, jambon cru et cornichon malossol

Temps de préparation : 5 minutes

Temps de cuisson : 3 minutes

Nombre de smartpoints selon WW : 12 (avec une salade)

Il y a des jours où l'on a pas envie de faire la popotte. Et quasi rien dans le frigo à part quelques restes. Et bien, je vous propose de recycler ces deux galettes de blé noir qui traînent seules dans leur paquet et d'employer quelques autres ingrédients de manière à vous faire un repas vite fait, complet et, ma foi, pas déplaisant du tout. J'ai testé une garniture à base de St-Morêt light, jambon cru et cornichon malossol, le tout accompagné d'une petite salade sans féculent. Et je trouve que cela ne vaut pas coup de s'en priver. 

Pour 2 galettes

Il vous faut 2 galettes de blé noir toutes prêtes fournies par votre Breton préféré ou par l'industrie agroalimentaire, 2 tranches de jambon cru dégraissées et découennées, 4 cornichons malossol, 2 portions de St-Morêt light nature, et des crudités avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison.

Rien de bien prise de tête dans ce que je vous propose là. Il suffit de faire chauffer voire dorer, dans une pôele anti-adhésive de belle qualité, les galettes les unes après les autres. Puis, quand elles ont pris un peu de couleur, on les retire du feu pour les tartiner de St-Morêt, déposer la tranche de jambon cru et le malossol que l'on tranchera en lamelles. Ne reste plus qu'à refermer la crêpe salée et la repoêler une fois. On ajoute la salade avec la vinaigrette à leurs côtés dans l'assiette. Et on se dépêche de manger le tout. Vous verrez le St-Morêt vient agréablement rafraîchir la préparation et le cornichon malossol (un ingrédient que j'adore), il apporte une petite touche sucrée qui vient contrebalancer avec l'aspect un peu salé du jambon cru. J'espère vous avoir convaincus...

Votre Sophie

22 juin 2017

Et pourquoi pas un invisible salé avec de l'aubergine ?

 

invisible

 

Invisible à l'aubergine et à la feta 

Temps de préparation : 10 minutes maxi

Temps de cuisson : 4 minutes 30 environ au micro-ondes (variable en fonction de l'appareil)

Nombre de smartpoints selon WW : 7 les 3 unités (dans un moule à muffins)

Oui, comme les bowlcakes ou les puddings, les invisibles peuvent avoir leur déclinaison salée. Même s'il est encore rare de tomber sur des aubergines provenant de France, j'ai opté pour ce légume qui est très diététique. Et pour relever un peu sa douceur, j'ai opté pour la feta, un fromage de caractère. J'ai bien essayé avec du parmesan, mais je pense qu'une trrop grosse dose est nécessaire pour bien sentir son goût (ce qui n'est pa diététique du tout, là)

Pour 6 petits invisibles

Il vous faut 1 moule en silicone de bonne qualité (cela évite de beurrer et de fariner) de 6 muffins, 150 g d'aubergine violette coupée en dés et cuits à la vapeur, 2 oeufs, 30 cl de lait de vache ou végétal, 45 g de farine de blé, 1 demi-sachet de levure chimique, du sel, du poivre, de l'ail en semoule (à doser en fonction de ses goûts), et 30 g de feta. 

On commence par battre les oeufs avant d'y incorporer le lait, puis la farine et la levure. On sale, on poivre et on ajoute l'ail en semoule. On mélange au fouet. On goûte pour rectifier l'assaissonnement. On évite toutefois de trop resaler car la feta va apporter une dose en plus à ce niveau. On va émietter la feta et on la mélange à la pâte.

Ne reste plus qu'à déposer équitablement les dés d'aubergine (*) dans les moules et les recouvrir avec la pâte. Une fois cette opération effectuée, on placer, sur le moule à muffins, un film alimentaire qui passe au micro-ondes. Cela va accélérer la cuisson au micro-ondes. On dépose le moule dans le cro-ondes et on lance la cuisson. Au terme de 4 minutes 30, normalement, c'est prêt. Piquer toutefois la pointe d'un couteau dedans pour vous en assurer et repasser au four micro-ondes 30 secondes par 30 secondes pour finir la cuisson si nécessaire. Ne reste plus qu'à passer à table et ne pas bouder son plaisir.

Votre Sophie

* Pour l'aubergine, lavez-la. Couper le bout avec le pédoncule. Et détailler le légume dans le sens de la longueur puis faites des dés dans la largueur. Citronnez un peu l'aubergine (elle ne noircira pas ainsi) avant de la placer dans un récipient allant au four micro-ondes. Avec quelques gouttes d'eau dedans. En théorie, il ne faut pas plus de 4 minutes pour que l'aubergine devienne fondante à souhait. 

20 juin 2017

Deux types d'asperges et de multiples et fameuses possibilités

 

asperges

 

Assiette folle avec asperges en plusieurs textures

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de cuisson : 20 minutes

Nombre de smartpoints selon WW : 4

Nombre de propoints selon WW : 4

Allez, on profite encore de ces belles asperges qui pointent sur les étals des marchés et linéaires des grandes surfaces. Et pour bien faire, on va en prendre deux sortes : des vertes et des blanches. On va en pocher, en proposer crues en rondelles ou en ruban, poêlées... Bref, on va multplier les possibilités gourmandes. Et pour donner un peu de peps à cette assiette essentiellement végétale, on va utiliser du vinaigre d'agrume. Cela va aller à merveille avec l'asperge. On se lance ?

Pour 2 très belles assiettes

Il faut une botte d'asperges blanches et une d'asperges vertes, deun gousail noir de Corée (*), 10 tranches de filet mignon fumé, du vinaigre d'agrume ou de fruit, de l'huile d'olive, de la fleur de sel, du poivre de Sichuan. 

On commence par éplucher les asperges blanches et, attention, on ne se débarrasse pas des épluchures. Cela peut très bien servir pour préparer une délicieuse soupe froide (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/05/25/35300535.html). On va garder 2 asperges dont on va détailler la queue en rondelles pas trop épaisses. Le but est de les manger crues. On va aussi passer les pointes à la mandoline pour obtenir de jolis rubans. Le reste ira dans de l'eau bouillante salée pendant une bonne dizaine de minutes. Une fois cuites, on les dépose sur du papier absorbant pour qu'elle rejette un max d'eau. On s'occupe alors des asperges vertes. On coupe le bout. Et on va juste se contenter de couper les petites écailles de peau en glissant un couteau en dessus. On va poêler l'essentiel de ces asperges dans un peu d'huile (1 cuillère à café dans la poêle). On en garde aussi pour faire la même préparation que les autres. Et justement pendant que les asperges vertes se cuisent à feu moyen, on en profite pour plonger tous les petits morceaux crus à un mélange d'huile d'olive et de vinaigre d'agrume. L'agrume va merveilleusement bien avec les asperges. Et cela apporte de la fraicheur. Mais un vinaigre de framboise pourrait bien faire l'affaire... 

On va ensuite détailler les tranches de filet mignon fumé. On va les jeter dans la poêle avec les asperges vertes. Et on y ajoute des lanières d'ail noir de Corée que l'on aura préalablement taillées.

On peut commencer à dresser avec les asperges blanches cuites à l'anglaise. On dépose ici ou là des lamelles de champignons de Paris crues et les morceaux d'asperges crues après leur passage dans le bain huile-vinaigre. Puis, au terme de la cuisson des asperges vertes (une dizaine de minutes), on les éparpille à droite à gauche sur l'assiette avec les lanières de filet mignon fumé et l'ail  noir. On ajoute la fleur de sel, le poivre concassé dans le moulin, un zeste de vinaigre et d'huile s'il en reste. On peut même ajouter de vrais zestes de citron pour apporter encore plus de tonus et de fraîcheur.

Votre Sophie

* Peut-être ne connaissez-vous pas l'ail noir de Corée. La gousse est vraiment noire. Elle semble être confite. D'ailleurs, elle a un goût assez sucré et doux. C'est un produit exceptionnel que l'on trouve de plus en plus en magasins asiatiques mais pas seulement. C'est un peu cher mais cela se conserve très très bien. Je vous incite donc à en faire l'achat. Sinon, faute d'ail noir de Corée, il vaut mieux se contenter d'ail semoule qui viendra relever notre plat. 

19 juin 2017

Quelques idées de menus - semaine 64

 

20151226_131405

 

Voici donc quelques idées de menus équilibrés. Comme les semaines précédentes, je vous fais des propositions pour 5 journées , je vous laisse gérer le week-end. J'ai aussi tâché de ne pas toucher à la réserve hebdomadaire.

 Les menus que vous allez découvrir sont basés sur un budget de 30 smartpoints (SP) quotidien et une réserve hebdo de 35 selon la méthode Weight watchers. J'essaie de garder un repère en unités propoint (PP) autant que possible.

  Les adeptes des régimes paléo ou végétarien devraient aussi trouver quelques idées dans les suggestions suivantes, sachant que je soumets parfois, pour certaines d'entre elles, des variations adaptées.

LUNDI

Petit déjeuner : bowlcake fraîcheur à la pomme, à la  framboise et au thé matcha (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/06/01/34018541.html - 6SP ou 5PP) ; 1 abricot -> 6SP ou 5PP

Déjeuner : salade gourmande de haricots verts, pommes de terre et magrets de canard (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/09/07/34291838.html - 11SP) ; nectarines ; 100 g de fromage blanc 0% de matière grasse avec édulcorant (1SP ou PP) ->  12SP ou PP

Collation : 2 muffins aux fruits sans farine (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/05/11/33791540.html - 1SP)  à votre convenance -> 1SP ou PP

Dîner : radis à la croque au sel (0SP ou PP) , pâtes farcies à la ricotta, au jambon et aux petits pois (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/12/29/33101712.html - 11SP ou 10PP) ; melon d'eau -> 11SP ou 10PP

MARDI 

Petit déjeuner : 6 muffins aux fruits sans farine (voir collation plus haut - 3SP ou PP) ; 10 g de noix (2SP ou PP) -> 5SP ou PP

Déjeuner : salade complète aux lentilles, crevettes et chorizo et vinaigrette sans huile (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/07/29/34131436.html - 9SP) ; 1 yaourt de soja (2SP ou 1PP); 2 abricots -> 11SP 

Collation : 2SP à votre convenance

Dîner : Poivrons farcis à la ricotte et la tapenade (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/05/16/35288587.html - 5SP les 2) ; assiette folle d'asperges (recette à venir - 4SP ou PP) ; tarte épicée à la pêche blanche (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/09/15/34324394.html - 3SP ou 1PP) -> 12SP

MERCREDI

Petit déjeuner : 1 oeuf au plat avec 1 cuillère à café d'huile (3SP ou PP) et 3 tranches de bacon type Herta (1SP ou PP) ; 1 banane ; 2 tranches de pain de mie WW (2SP) -> 6SP

Déjeuner : un wrap au rôti et sa sauce au raifort (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/10/20/34462683.html - 7SP) ; salade de laitue, concombre et tomates avec vinaigrette maison (1SP ou PP) ; verrine à la fraise, la rhubarbe et de la ricotta au caramel (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/06/05/35300618.html - 3SP) -> 11SP

Collation : 4SP à votre convenance

Dîner : poulet et pommes de terre au four (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/04/19/33685793.html - 8SP ou PP) ; salade verte avec vinaigrette (1SP) ; soupe de fraise à la menthe (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/05/12/33732316.html - 0SP) -> 9SP

JEUDI

Petit déjeuner : porridge exotique à la banane et à la coco (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/09/20/34344666.html - 8SP) -> 8SP

Déjeuner : salade riz-thon-concombre-maïs (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/09/13/34316738.html - 12SP) ; 2 pêches -> 12SP

Dîner : salade de pamplemousse, jambon cru, échalote et sésame (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/04/11/35152997.html - 2SP ) ; invisible à l'aubergine (recette à venir - 7SP les 3) ; fraîcheur de fruits en gelée : framboise et orange (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/06/10/33890173.html - 1SP ou PP) -> 10SP

 

VENDREDI

Petit déjeuner : régal du matin à la banane et à la cannelle (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/11/23/34597544.html - 7SP ou PP) -> 7SP ou PP

Déjeuner : salade piémontaine maison et light (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/05/13/33805137.html - 8SP ou PP) ; 1 yaourt 0% de matière grasse (2SP ou 1PP) ; pomme -> 10SP 

Collation : 5SP à votre convenance

Dîner : soupe d'asperge froide de l'ami Claudy (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/05/25/35300535.html - 2SP ou PP) ; crevettes au citron vert et son riz (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/01/06/33141983.html - 6SP ou 7PP) ; melon d'eau -> 8SP ou 9SP

Posté par SophieM6 à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


16 juin 2017

Une assiette de pâtes très végétale

 

p_tesasperges

 

Pâtes aux asperges des bois, pesto et feta

Temps de préparation : 5 minutes

Temps de cuisson : 10-15 minutes 

Nombre de smartpoints selon WW : 10

Voilà une recette qui sent bon la nature et le végétal. Une recette qui sent bon le printemps. Comme toujours, on essaie de faire le plein de fruits et légumes français si c'est possible (locaux de préférence) et surtout de saison. Vous verrez, ça coûte moins cher que d'acheter des fraises en décembre. Et on profite de ces sublimes produits frais que nous offre la nature.

Pour 1 personne (c'est copieux)

Il nous faut une botte d'asperges des bois (cela s'achète aussi en botte), du pesto (à l'ail des ours maison pour ma part mais le pesto au basilic est parfait), 30 g de pâtes, 30 g de feta, 2 cuillères à soupe de crème allégée à 4 ou 5% de matière grasse, 1 cuillère à café d'huile d'olivre, eau, poivre, gros sel et fleur de sel.

Je vous fais un petit topo rapide sur le pesto que j'ai fais voilà un moment (cela se conserve merveilleusement bien). Il suffit de laver les feuilles d'ail des ours (ou de basilic à défaut), de les mixer, d'y ajouter de la poudre d'amande, de l'huile, du sel, du poivre. Je ne pourrais plus vous dire la quantité de matière grasse ajoutée mais je la limite volontairement. Le pesto ressemble plus à une pâte chez moi. Je vous conseille de tenter le coup ; cela ne prend pas longtemps et on peut en manger une partie de l'année.

Pour le reste de la recette, on fait cuire les pâtes al dente (ou non en fonction de ses goûts) dans une belle dose d'eau que l'on sale après ébullition. Pendant ce temps, on passe les asperges des bois à l'eau. On leur coupe la queue. Et on les tranche encore une fois en deux. On va les blanchir dans une casserole d'eau bouillante quelques minutes. On égoutte. Et on fait chauffer un tout petit peu d'huile d'olive dans une poêle anti-adhésive  (on va même retirer l'excedent avec un essuie-tout car il y aura suffisamment de gras avec le pesto) et on fait sauter les asperges. On les réserve. On  ajoute dans la poêle la crème allégée et le pesto (1 cuillère à café si c'est industriel ou 2 si c'est maison). On mélange bien. On verse les pâtes dedans. on mélange à nouveau. Puis les asperges rejoignent les pâtes. On poivre. On dresse dans une assiette sur laquelle on met une petite pincée de fleur de sel de Guérande et on émiette par dessus la feta. Laissez-vous tenter, c'est extra.

Votre Sophie

14 juin 2017

Un énorme coup de coeur pour le tofu aux olives

tofu

 

Aujourd'hui encore, je vous propose de vivre ma vie de consommatrice. Celle qui sillonne les rayons des primeurs, grandes surfaces et autres espaces mercantiles comme tout un chacun. Cette fois, c'est au rayon bio d'une grande surface (ne me demandez plus laquelle, j'ai un trou de mémoire) que j'ai été interpellée par un produit. Je ne suis pas une grande fan de tofu à la base ; ou alors, de tofu soyeux que j'utilise comme ingrédient dans des recettes. Mais là, il s'agit d'une version de ce pavé au soja aux olives. J'ai donc tenté le coup. Et j'ai bien fait car c'est un vrai... coup de coeur.

Contrairement au tofu nature qui, à mon sens, n'a absolument aucun intérêt gustatif, celui-ci à la mérite d'avoir une belle saveur olive. Coupé en gros dés et poêlé avec un peu d'huile, il fait des merveilles dans une salade composée. Pour une assiette 100% veggie (ce vers quoi j'essaie de tendre de plus en plus). 

Le marketing a eu, de surcroît, l'intelligence de prévoir deux blocs de 100 g chacun, avec emballage séparé. Ce qui facilite l'excellente conservation  du produit. C'est toujours bon à prendre.

Enfin, sachez que le tofu offre un excellent apport de protéines végétales. Cela permet de varier un peu de la viande. Il est par ailleurs très riche en oméga 3. A tester donc. Dernier petit détail : les 100 g de tofu aux olives (de la marque Sojabio) comptent pour 5SP.  Cela fait un peu plus cher que du tofu de base mais ce sont les olives qui font ça. Pour ma part, je préfère faire attention à mes autres repas de la journée et déguster ces petits dés à la fermes et fondants qui sont pleins de saveur.

Votre Sophie

Posté par SophieM6 à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 juin 2017

Pas de routine au quatre-heures avec les Goûtines

go_tine

J'ai encore fait un achat par curiosité lors de mes emplettes l'autre jour. Je l'ai trouvé dans le rayon bio d'une grande surface (Carrefour, pour ne pas la citer) et j'ai cédé à la tentation. Je suis complètement dingue de noix de coco ; alors, forcément, ce produit m'a immédiatement fait saliver. Il s'agit d'une sorte de "Cracotte" bio et sans gluten puisque composée à 100% de farine de sarrasin (que j'adore aussi). Cela s'appelle des Goûtines de la marque Aglina. Et avant de me rendre à ma double de séance de sport, ce mardi, j'ai pris un petit quatre-heures, histoire de ne pas connaître la fringale du sportif pendant l'effort. 

En ouvrant la boîte, j'ai déjà eu l'heureuse surprise de découvrir des paquets de 2 Goûtines. Plutôt malin ; cela évite la surconsommation pour bonne conservation du produit. Et puis, j'ai croqué dedans. Autre bonne surprise : la saveur noix de coco n'a rien de chimique. Le fourrage est bien crémeux (il y a de la crème et du lait, normal !). Le biscuit est craquant sous la dent. Seul bémol : le goût trop sucré. Mais cela est très personnel malgré tout. 

J'ai regardé ensuite le nombre de points pour un sachet de 2 (soit 25 g) : 5SP. Cela n'est pas donné-donné mais cela peut s'intégrer très occasionnellement dans une semaine, histoire de changer un peu de goûter. Et puis, avant un entraînement, ça passe. Cela peut être également une excellente manière de consommer son budget de points quotidien le jour où l'on a fait le choix de produits très économiques en calories. Avec cet avantage que cela cale plutôt bien. A vous de tester maintenant...

Votre Sophie 

07 juin 2017

Une verrine printanière autour de la fraise, la rhubarbe et le caramel

 

verrinefraiserhubarbe

 

Verrine à la fraise, la rhubarbe avec de la ricotta au caramel

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 25 minutes

Nombre de smartpoints selon WW : 3

Nombre de propoints selon WW : 3

Oui, les publications autour de la fraise et la rhubarbe ne manquent actuellement pas sur la Toile, n'est-ce pas Jo-Elle ? Mais il faut bien avouer que c'est un mariage qui a fait ses preuves. Il ne faut, par ailleurs, pas se priver des bonnes choses que nous offre la saison. On profite donc des bâtons que l'on trouve à foison dans les jardins et des premières fraises produites dans notre lopin. Et si vous habitez en appart comme moi, on se ne refuse pas un petit tour chez les primeurs pour faire le plein des ces deux joyaux printaniers que l'on va associer dans une verrine avec un zeste de caramel. Vous verrez, cela donne un dessert tout ce qu'il y a de plus gourmand. Il se pourrait que ceux et celles qui ne font pas attention à leur ligne nous la piquent ;-p

Pour une belle verrine

Il vous faut 6 belles fraises (je vous laisse choisir la variété), de la rhubarbe, de l'édulcorant, de l'eayu, 20 g de ricotta et 10 g de caramel à tartiner.

Rien de plus facile pour cette recette. On commence par éplucher la rhubarbe en tronçonnant les extrémités et on tire comme une bande de cire ! L'essentiel de la peau va partir. Il faudra juste repasser un peu derrière, histoire de ne rien laisser. On va faire des bâtons des petits morceaux que l'on mettra dans une casserole avec trois fois rien d'eau (un fond, vraiment) pour que la rhubarbe, si elle n'est pas très juteuse, ne brûle pas. On laisse compoter à feu doux le temps que le fruit se désagrège un peu. Mais on fait en sorte de garder quand même un maximum de morceaux ; pas question de la mixer. L'opération prend une vingtaine de minutes, tranquillou. Une fois le feu éteint,  on va ajouter de l'édulcorant (liquide, pour moi) en fonction de ses goûts. 

Pendant la cuisson, on va laver les fraises puis les équeuter (dans cet ordre, cela a son importance ; sinon, la fraise se gorge d'eau). On les coupe en deux et on les réserve. Puis, on prélève les 20 g de ricotta dans lesquels on va mêler le caramel fondu. On mélange bien, énergiquement. Puis, dans une verrine, on dépose un lit de compote de rhubarbe ; deux cuillères à café suffisent. On recouvre avec le mélange ricotta-caramel que l'on ne sucre pas (la compote l'est déjà et il y a un peu de caramel). Et on dépose sur le dessus les fraises coupées. Ne reste plus qu'à y plonger avec gourmandise une cuillère. Réconfortant à souhait.

Votre Sophie 

25 mai 2017

La soupe d'asperges (froide) de l'ami Claudy

soupeasperge

Soupe d'asperge froide de l'ami Claudy

Temps de préparation : 20 minutes maxi

Temps de cuisson : 20 minutes

Nombre de smartpoints selon WW : 2

Nombre de propoints selon WW : 2

C'est une recette que je me gardais sous le coude depuis quelques semaines. J'ai en effet eu la chance d'aller déjeuner, grâce à un ami, dans un très bon restaurant étoilé de ma ville. Et toujours grâce à cet ami, j'ai eu un autre privilège : être invitée à franchir la porte des cuisines pour papoter avec le chef et faire quelques photos. Se faisant, Claudy (puisque c'est son prénom) m'a fait goûter une somptueuse soupe d'asperges blanches dont il a partagé la fabrication avec moi. J'ai donc gardé en tête le mode opératoire que j'ai reproduit la semaine passée après avoir acheté des asperges fraîches. Le grand intérêt de cette recette (en plus d'être exquise), c'est qu'elle se fait avec les épluchures des asperges. J'ai ainsi dégusté dans un premier temps les asperges cuites à l'anglaise (à l'eau salée) avec une petite vinaigrette avant de préparer cette fameuse soupe que j'ai faite à ma manière. Soit en limitant l'apport en crème (c'est moins bon que l'original mais plus léger quand même :-p )

Pour 2 portions
Il vous faut les épluchures de 500 g d'asperges blanches fraîches, 1 petit cube de Kub or dégraissé, de l'eau et 30 ml de crème de soja.

On dispose dans une casserole l'eau, le cube de bouillon et les épluchures d'asperges. Et on laisse cuire le tout pendant 20 minutes. On verse le tout dans un blender et on mixe. Le liquide ainsi obtenu doit être passé dans un chinois ou un tamis de manière à laisser de côté les fibres et ne garder que le liquide. Pour ce faire, on hésite pas à s'aider d'une cuillère en bois ou une spatule pour recueillir un max de jus. On ajoute la crème de soja et on goûte la soupe pour rectifier l'assaisonnement en sel et poivre. On peut la manger ainsi, froide, ou la faire réchauffer en fonction de ses envies, ses goûts ou des températures du moment.

Votre Sophie