Les (petits et grands) bonheurs de Sophie

14 décembre 2017

Makis sucrés au kiwi, à la banane et à la cannelle

maki

Makis sucrés au kiwi, à la banane et à la cannelle

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 5 minutes

En cuisine aussi, rien ne se perd. Tout peut se transformer comme des blancs d'oeuf en trop. On peut en faire une île flottante avec un coulis de fruit pour une version light (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/02/04/33245318.html), des financiers (quand on se lâche un peu) ou une omelette blanche. C'est en partant de cette dernière idée que j'ai pensé à faire un trompe-l'oeil : des makis sucrés avec une base d'une omelette de blancs d'oeuf. C'est simple, économique (on évite le gaspillage alimentaire qui est déjà trop important), et délicieux ! Cela vous tente ? Laissez-vous guider

Pour 1 personne

Il vous faut 3 blancs d'oeuf, de l'édulcorant liquide, de la cannelle et une bonne demi-cuillère à café d'huile de coco (dans les rayons huile des grandes surfaces), 1 kiwi et une banane, du film alimentaire, un peu de sucre et du sésame noir pour le décor.

On démarre en faisant liquéfier notre huile de coco car, comme vous le savez (ou pas), elle se présente sous forme solide. On en prend une bonne demi-cuillère à café ; cela est suffisant pour enduire toute la poêle quand elle aura chauffé. Pendant ce temps, on bat nos blancs d'oeuf comme pour une omelette si ce n'est que l'on ajoute quelques gouttes d'édulcorant liquide et un soupçon de cannelle (enfin, si on aime !). On goûte et on ajoute de l'édulcorant si cela est trop fade. On verse la préparation dans la poêle et on laisse cuire. On ne tente pas d'avoir quelque chose de baveux. On laisse cuire à point (attention toutefois à la surcuisson au risque que ce soit trop sec et cassant !). Pendant la cuisson, on aura épluché le kiwi avant d'en couper de très fines lamelles. Même chose pour la banane dont on prélève une toute petite portion. Il est néanmoins possible qu'il vous reste des morceaux de fruits car il ne faut pas trop charger le maki (pensez à la salade de fruits pour les utiliser) ; sinon, on n'arrive pas à le rouler !

On dépose alors un beau morceau de film alimentaire sur lequel on place l'omelette blanche. On dispose dessus les lamelles de kiwi et quelques-unes de banane plus une pincée de cannelle. On replie très délicatement la partie de l'omelette qui se trouve devant nous. On continue de rouler toujours précautionneusement en s'aidant du film alimentaire. On obtient à l'arrivée un boudin. On serre un peu le tout avec le film plastique avant de le retirer. Ne reste plus qu'à découper quelques morceaux avec un couteau cranté de bonne qualité. On peut alors dresse en saupoudrant d'un peu de sucre (pas obligatoire) et de graines de sésame noir si vous en disposez. Et on déguste avec des baguettes ou non.

Votre Sophie 

Posté par SophieM6 à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


12 décembre 2017

Une recette et deux versions : le chou farci à la paysanne

 

chou__farci

 

Chou farci à la paysanne (et sa version festive avec sa sauce au foie gras
et des pommes de terre Anna)

Temps de préparation : pour le chou uniquement, une petite vingtaine de minutes ; pour la sauce, 5 minutes ; pour les pommes de terre Anna, un quart d'heure.

Temps de cuisson : une trentaine de minutes pour le chou ; pour la sauce, moins de 10 minutes ; et pour les pommes Anna, pas loin d'une heure.

De retour de mon bref séjour à Monaco pour le salon professionnel Chef world summit (très beau rendez-vous au passage), j'ai été sollicitée pour conduire une démonstration culinaire dans une cuisine installée dans le marché couvert de la ma ville. Je ne vous cache pas que je ne suis pas trop familière de ce type d'exercice. Jusque là, j'ai surtout eu l'occasion de jouer les commis (et c'est un bien grand mot) pour des professionnels lors de deux salons dédiés à la gourmandise et la gastronomie. Toutefois, malgré mes réserves, j'ai accepté la proposition. Et j'ai travaillé sur une recette qui peut se décliner en deux façons : un chou farci à la paysanne. On peut se contenter de cette version pour tous les jours mais on peut aussi rendre ce plat plus festif en l'accompagnant d'une petite sauce au foie gras et de pommes de terre Anna.

 

Pour le chou farci

Pour 2 personnes, il vous faut 4 belles feuilles de chou vert frisé, de l'eau, du gros sel, 110 g de noix de veau, 140 g de champignons (de Paris ou autres),2 belles échalotes, du persil frais, du beurre (2 cuillères à café), du sel, du poivre, de la muscade râpée, de la crème (allégée ou non), 1 oeuf, du papier film alimentaire, des cubes de bouillon de volaille.

On met à chauffer une grosse casserole d'eau salée. On lave notre chou et on ôte les premières feuilles les plus vertes que l'on n'utilisera pas. On récupère quatre belles autres feuilles aux différentes nuances de vert. Une fois que l'eau bouillonne, on plonge les feuilles dedans de manière à les pocher environ 4 minutes. On sait qu'elles sont prêtes quand on commence à percevoir un peu de transparence. On les retire avec un écumoire et on les plonge dans un bain d'eau froide. On les égoutte. 

On épluche et cisèle grossièrement les échalotes. On nettoie les champignons, on coupe le bout des pieds et on taille des lamelles. On fait chauffer, dans une poêle, le beurre. On y jette les échalotes pour les faire suer. On ajoute ensuite les champignons. On laisse cuire. Pas la peine de chercher une coloration. Ce n'est pas forcément nécessaire. On cisèle les feuilles de persil lavé et on vient les mettre dans la poêle avec un peu de sel, du poivre et de la muscade. On goûte et on rectifie l'assaisonnement qui peut être un peu exagéré dans la mesure où l'on va encore ajouter de la viande, l'oeuf et la crème dans le mélange à terme. On réserve notre poêlée de champignons, le temps que cela refroidisse. Pendant ce temps-là, on va couper de gros dés dans la noix de veau. On passe la viande au mixeur de manière à obtenir comme une pâte. On débarrasse le veau dans un saladier. Dans ce même mixeur, on va mettre la poêlée de champignons et là, on tente d'obtenir un hachage très grossier pour garder de la mâche dans la farce. On mélange à la viande. On ajoute un peu de crème (pas beaucoup, juste pour apporter un peu d'onctuosité) et un oeuf. Si vous n'obtenez pas quelque chose d'un peu lié, que les morceaux de champignons se détachent encore un peu, rajoutez un oeuf ou juste le blanc d'oeuf pour rester encore plus light. On goûte et on n'hésite pas à remettre du sel, du poivre et de la muscade pour donner du goût.

On récupère nos feuilles de chou blanchies. On va les couper en deux de manière à enlever la côte qui les traverse.

On fait alors bouillir une nouvelle casserole d'eau dans laquelle on va plonger deux cubes de bouillon de volaille (dégraissé pour moi). On laisse fondre.

On s'équipe de film alimentaire. On en prélève une belle bande. On y dépose au centre deux moitiés de feuille de chou en les faisant se chevaucher. On veille à ce qu'il reste une belle longueur de film de chaque côté. On dépose, dans le chou, une cuillère à soupe bien bombée de farce. On replie les feuilles de chou en commençant par les côtés. Puis, on prend le bout de feuille de chou qui se trouve juste devant nous pour recouvrir une partie de la farce. On roule un peu de manière à obtenir un petit boudin que l'on va bien serrer avec le film alimentaire. Le but de l'opération est de replier la partie de film alimentaire qui se trouve devant nous et de le faire glisser en dessous du boudin en serrant bien. On roule. Le boudin est ainsi fermé. Ne reste plus qu'à en faire une sorte de bonbon, en tournant, de chaque côté, le film alimentaire qui dépasse. On serre bien pour éviter que du liquide n'entre à l'intérieur. 

On plonge alors les 4 ballottines dans la casserole et on les poche ainsi pendant 15 bonnes minutes. On les sort. On peut tout à fait préparer ce chou farci à l'avance. Pour le réchauffer, il suffit de les repasser rapidement dans une casserole d'eau chaude.

Si on déguste dans la foulée, on ôte le film alimentaire qui se détache tout seul. Et on va couper le boudin en tronçons. Ne reste plus qu'à servir avec une dose de féculents pour un repas équilibré.

Chou farci version festive

Pour les pommes de terre Anna, pour 2 personnes, il vous faut 300 g de pommes de terre à chair ferme, 50 g de beurre et des petits moules individuels, du sel, du poivre, de l'ail en semoule ou un tout petit peu de thym.

C'est la partie la plus longue. Si vous souhaitez faire ce plat comme je l'ai réalisé lors de la démonstration culinaire, il convient de démarrer par les pommes de terre. On les épluche. Puis on les passe à la mandoline pour obtenir des tranches assez fines. On les dépose dans un saladier. On sale, on poivre. On ajoute le thym ou l'ail en semoule en fonction de ses envies. Puis, on fait chauffer le beurre pour le faire fondre.

On beurre ses moules individuels (type moule à tarte) et on dépose en rosace une première couche de pomme de terre en forme de rosace. On verse un peu de beurre. On recouvre d'une nouvelle couche de pommes de terre en choisissant cette fois des rondelles de même taille pour un beau rendu. On peut même les passer à l'emporte-pièce pour un résultat encore plus esthétique. On verse encore un peu de beurre. Et on enfourne le tout dans un appareil à 150 °C pendant 50 minutes, voire même plus. On cherche à obtenir des pommes de terre ultra-fondantes (ne pas hésiter à piquer avec la pointe d'un couteau pour vérifier la cuisson) et confites dans le beurre qui sont joliment colorées sur le dessus.

Pour la sauce au foie gras, il vous faut 75 ml de crème liquide allégée ou non, 60 g de foie gras mi-cuit, du parmesan râpé, du sel, du poivre, éventuellement une goutte ou deux de porto. 

On fait chauffer la crème liquide dans la casserole. On y ajoute le porto. On y jette aussi le parmesan râpée (deux cuillères à café). On mélange bien. On y dépose le foie gras coupé en dés de manière à le réchauffer, sans pour autant le laisser fondre complètement. Et on verse cette sauce dans un blender. On mixe. On sale, on poivre. On n'hésite pas à goûter et à rajouter un peu de sel (exhausteur de goût). On peut même charger encore un peu en foie gras pour obtenir une saveur plus intense, même si le goût est plus puissant au fur et à mesure que le temps passe. 

On peut alors dresser (présentation différente de la photo). Au centre de l'assiette, on place la rosace de pomme de terre Anna. Sur tout le pourtour, on va déposer nos tronçons de chou farci. On peut ajouter quelques traits de sauce à côté et servir le reste à coté, dans une saucière. Ne reste plus qu'à dévorer tout cela. Bon appétit.

Votre Sophie

11 décembre 2017

Quelques idées de menus : semaine 75

IMG_20160524_131112

Voici donc quelques idées de menus équilibrés. Comme les semaines précédentes, je vous fais des propositions pour 5 journées , je vous laisse gérer le week-end.

Ces menus ne sont désormais plus en smartpoints. Mais ils respectent les principes du régime en vigueur chez WW. A vous de faire les calculs ! Et de gérer aussi vos collations.

 Les adeptes des régimes paléo ou végétarien devraient aussi trouver quelques idées dans les suggestions suivantes.

LUNDI

Petit déjeuner : bowlcake sans oeuf et sans gluten à l'orange et la cardamome(http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/11/23/35892468.html)  ; 1 clémentine

Déjeuner : salade de chou rouge avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison ; filet mignon de porc, endives poêlées et sauce au maroilles (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/11/02/35825589.html) ; 30 g (crus) de pâtes ; salade de fruit ananas-fenouil (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/02/15/33371887.html)

Dîner : salade de pomme de terre avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison ; gratin de moules aux légumes (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/06/01/33831218.html) ; verrine de pamplemousse, yaourt et pain d'épices (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/12/27/33115610.html)

MARDI

Petit déjeuner : overnight oatmeal d'automne poire, amande et sirop d'érable (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/10/26/35792046.html)

Déjeuner : poireaux vinaigrette (maison) ; 1 cuisse de poulet rôtie ; 30 g (crus) de semoule épicée ; carottes cuites avec 1 cuillère à café de beurre ; 2 clémentines

Dîner : soupe de potimarron ; chou vert farci à la viande (recette à venir - deux versions, une light et une plus festive) et sa sauce ; 30 g (crus) de riz ; kaki

MERCREDI

Petit déjeuner : deux crumpets à l'anglaise avec 1 cuillère à café de sirop d'érable (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/09/30/34384398.html) ; 1 fromage blanc à 0% de matière grasse ; 1 clémentine

Déjeuner : salade d'endives, (100 g crus) pommes de terre cuites, 2 tranches de jambon dégraissées et découennées, 10 g de noix, 30 g de roquefort et vinaigrette maison ; 1 yaourt soja avec du fruit de la passion et de l'édulcorant

Dîner : reste de soupe de potimarron ; noix de Saint-Jacques, champignons, riz et crème (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/06/15/33966653.html) ; gelée de clémentine avec dés de mangue et de pomme (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/11/29/32990385.html)

JEUDI

Petit déjeuner : 30 g de muesli ; 100 ml de lait végétal ou de vache ; 1 banane

Déjeuner : salade de mâche avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison ;  quiche sans pâte au poireau, bacon et fromage (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/03/24/33458954.html) ; 1 orange

Dîner : boeuf croustillant, nouilles de riz, salade et épices (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/09/19/35679747.html) ; poire au thé et sa tuile (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/01/02/33118620.html)

VENDREDI

Petit déjeuner : makis sucrés au kiwi (recette à venir) ; 1 orange

Déjeuner : salade d'endives avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison ; champignons farcis végétariens avec ricotta et poireaux (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/06/03/33897666.html) ; salade de suprêmes de pamplemousse, fleur d'oranger et éclats de pistache (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/11/14/35866001.html)

Dîner : soupe de cresson ; sot-l'y-laisse de dinde sauce moutarde et champignons (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/02/12/33334319.html) ; 30 g (crus) de tagliatelles ; soupe de poire (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/01/29/33271654.html)

Posté par SophieM6 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 novembre 2017

Un petit tour et puis revient

ooooo

A l'heure où vous lisez ces quelques lignes, je suis loin de ma cuisine, de mes plaques de cuisson et de mon four. J'ai pris le large pour quelques jours afin de m'adonner, une fois de plus, à ma passion dévorante pour la gastronomie. Après un salon dédié à la gourmandise récemment, je profite d'un autre salon, plus professionnel, à Monaco où les plus grands chefs sont réunis. Et je papote recettes et pâtisserie dans les allées comme je le fais à maintes reprises durant l'année (ce qui explique bien souvent mes publications irrégulières). Je vais essayer de glaner ici ou là quelques astuces, associations de saveurs et tournemains que je vous ferez peut-être partager par la suite. En attendant, je fais une courte pause... le temps pour moi de remplir mon carnet de recettes à nouveau et partager quelques unes d'entre elles avec vous dans les jours à venir.

A tout vite.

Bons baisers du Rocher

Votre Sophie

Posté par SophieM6 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 novembre 2017

Un bowlcake sans oeuf et sans gluten et avec beaucoup de saveurs !

 

bowlcakecardamomeorange

 

Bowlcake sans oeuf et sans gluten à l'orange et la cardamome

Temps de préparation : 10 minutes environ

Temps de cuisson : 3 minutes (en fonction de votre four micro-ondes)

Vous êtes quelques-uns à ne pas pouvoir manger d'oeuf. J'ai déjà reçu pas mal de messages dans lesquels on me demande comment les remplacer dans les recettes. Pour ma part, j'utilise souvent le tofu soyeux comme cela. Vendu sous forme de barquette dans les magasins bio, ce produit n'a, à mon sens, aucun intérêt gustatif. Il a un goût presque neutre, c'est fade. Son principal intérêt est de pouvoir l'utiliser comme ingrédient dans une préparation à base de pâte. Et là, il faut avouer que ce tofu soyeux est vraiment magique. Alors, j'ai voulu voir s'il avait les mêmes pouvoirs dans le bowlcake qui nécessite au moins un blanc d'oeuf. Pour aller au bout du délire healthy, j'ai écarté le gluten de la préparation en optant pour la polenta plutôt que le flocon d'avoine. Et, pour me mettre gentiment dans l'ambiance de Noël, j'ai parfumé le tout avec de l'orange et de la cardamome. Le résultat est mille fois plus réussi que ce que j'espérais. C'est une tuerie ! En puis, le mélange polenta-tofu cale vraiment super bien.

Pour 1 personne

Il vous faut 80 g de tofu soyeux (plus le liquide qu'il produit à ne pas jeter au cas où), 40 g de polenta, 1 orange bio (pour ses zestes et son jus), de la cardamome moulue, de l'édulcorant liquide, 1 quart de sachet de levure chimique, une pincée de sel. 

Vous connaissez aussi bien que moi le procédé pour réaliser un bowlcake : d'un côté une préparation liquide ; de l'autre, un mélange de produits secs.

Pour la "pâte", il suffit de prélever la dose de tofu soyeux que l'on place dans un blender. On mixe. On y ajoute les zestes d'une orange bio, quelques gouttes d'édulcorant liquide et le jus d'une demi-orange. Si la préparation ne vous paraît pas assez liquide, ajoutez un peu de cette "eau" que produit le tofu soyeux et même un peu de jus d'orange. On mixe à nouveau pour bien mélanger.

Dans un bol, on intégre 40 g de polenta, le quart de sachet de levure, une pincée de sel et une petite cuillère à soupe de cardamome moulue. On mélange bien. On verse dessus le contenu du blender. Prenez le temps de bien mélanger le tout pour que la polenta ne s'agglomère pas en petits paquets.

On place alors le bol au micro-ondes et, à la puissance maximum, on fait cuire 3 minutes. Cela dépend évidemment de votre four. Mais n'hésitez pas à relancer la cuisson si les bords du bowlcake ne se décollent pas du bol tout seuls. J'ai décoré avec quelques suprêmes de clémentines et des zestes d'orange avant de me régaler de ce bowlcake très agréable en bouche, plein de pep's et avec un petit goût acidulé que j'adore... Je vous souhaite d'apprécier tout autant que moi.

Votre Sophie 


21 novembre 2017

Des noix de Saint-Jacques crues en carpaccio avec une huile vanillée

carpacciostjacques

Carpaccio de noix de Saint-Jacques, huile vanillée, purée de potimarron

Temps de préparation : 10 minutes maxi

Temps de cuisson : 20 minutes

Temps de repos : 1 nuit

Voici une recette qui peut vous faire une très belle entrée festive pendant les fêtes de fin d'année. Mais il n'y a pas de raison de réserver ce plaisir aux réveillons ; la saison des Saint-Jacques battant son plein actuellement. D'autant qu'il ne faut que trois belles noix par personne pour confectionner ce plat.

Un passage chez votre poissonnier et vous voilà doté de ce magnifique produit qui sera d'ailleurs préparé en carpaccio à votre demande (sinon, vous pouvez tenter le coup chez vous pour faire de belles tranches assez fines... à vos risques et périls).

Pour 2 personnes

Il vous faut 6 belles noix de Saint-Jacques fraîches taillées en carpaccio ; de l'huile d'olive de belle qualité, 1 gousse de vanille, de la crème de vinaigrette de balsamique, 1 carotte violette, du potimarron, de la fleur de sel, du poivre pamplemousse (ou poivre timut).

Cette recette nécessite une préparation la veille (c'est un minimum) . Rassurez-vous toutefois, cette étape va être très rapide. Il suffit de prélever 5 cl d'huile d'olive de belle qualité et d'y mélanger les graines d'une gousse de vanille. Notez que vous pouvez aussi plonger dans l'huile les gousses de vanille plutôt que de les jeter. Laissez infuser une nuit entière voire plus. 

Le lendemain, il ne restera plus qu'à procéder à la cuisson du potimarron pour en faire une purée et dresser. Autant dire trois fois rien !

Pour la purée, j'ai utilisé un demi-potimarron. Mais j'ai servi la purée obtenue pour plusieurs repas. Lavez bien le potimarron, débarrassez-le de ses graines et coupez-le en gros dés. Faites bouillir de l'eau salée dans une casserole et plongez les dés de cucurbitacée dedans. Laissez cuire une vingtaine de minutes. Puis égouttez. Mixez-le tout avec un peu de sel.

Prélevez trois belles cuillères à soupe par personne et mélangez-les avec un peu d'huile d'olive pour donner plus de goût encore. Déposez l'équivalent de ces trois cuillères par personne au centre de l'assiette et étalez avec le dos de la cuillère pour obtenir un beau cercle pas trop épais.

Dressez sur le pourtour les fines tranches de noix de Saint-Jacques. Vous pouvez intercaler des tronçons de carottes violettes crues pour donner de la couleur et du croquant. Parsemez l'assiette de fleur de sel et de poivre pamplemousse concassé. Puis versez un peu d'huile vanillée. Enfin, déposez des points de crème de vinaigre balsamique tout autour de cette corolle. Vous devriez apprécier.

Votre Sophie

 

Posté par SophieM6 à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 novembre 2017

Quelques idées de menus - semaine 74

biscuitchocolatmarron

Voici donc quelques idées de menus équilibrés. Comme les semaines précédentes, je vous fais des propositions pour 5 journées , je vous laisse gérer le week-end.

Ces menus ne sont désormais plus en smartpoints. Mais ils respectent les principes du régime en vigueur chez WW. A vous de faire les calculs ! Et de gérer aussi vos collations.

  Les adeptes des régimes paléo ou végétarien devraient aussi trouver quelques idées dans les suggestions suivantes.

LUNDI

Petit déjeuner : bowlcake caféiné (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/12/07/34653890.html) ; 1 kiwi

Déjeuner : salade de mâche avec 1 cuillère à café de vinaigrette maison à l'huile de noix ; noix de Saint-Jacques poêlées sauce crème curcuma-citron et chou (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/11/16/35872001.html) ; 30 g (crus) de riz ; 1 yaourt à 0% de matière grasse ; raisin

Dîner : carpaccio de betterave chioggia et golden et parmesan (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/12/16/33064462.html) ; curry de chou-fleur et pomme de terre (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/12/11/33049185.html) ; mangue rôtie au four (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/06/24/33994380.html)

MARDI

Petit déjeuner : porridge à la banane, sirop d'érable et noix de pecan (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/02/21/34959942.html)

Déjeuner : salade d'endives avec vinaigrette vinaigrette balsamique et eau pétillante, 2 tranches de jambon dégraissées et découennées taillées en lanières, 30 g de roquefort émiettés, noix ; 2 tranches de pain complet ; semoule à la coco (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/11/19/32953049.html)

Dîner : soupe de courge au lait de coco et citronnelle (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/01/07/33092199.html) ; gratin de pâtes champignons, bacon et cancoillotte (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/02/22/34964056.html) ; salade de suprêmes de pamplemousse, fleur d'oranger et éclats de pistache (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/11/14/35866001.html)

MERDREDI

Petit déjeuner : omelette sucrée banane-chocolat (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/02/16/33372954.html) ; 1 clémentine

Déjeuner : ma version du steak végétarien (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/05/23/35289515.html) ; poêlée de légumes ; soupe de poire aux épices (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/01/29/33271654.html)

Dîner : soupe poireaux-pommes de terre ; carpaccio  de noix de Saint-Jacques et huile d'olive vanillée (recette à venir) ; gâteau au chocolat sans matière grasse d'Emilie (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/01/01/34874287.html

JEUDI

Petit déjeuner : 100 g de fromage blanc à 0% de matière grasse ; édulcorant ; 30 g de flocons d'avoine ; pomme ; cannelle ; 10 g d'amande 

Déjeuner : macédoine de légumes avec 1 oeuf dur et 1 cuillère à café de vinaigrette maison coupée à la mayonnaise light ; topinambour au chorizo et à l'oignon (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/02/05/33320627.html) ; 1 yaourt au soja avec du fruit de la passion 

Dîner : aiguillettes de canard et sa compotée de kaki et d'oignon (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/02/02/34878786.html) ; 30 g (crus) de semoule ; fromage blanc aux marrons (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2017/01/12/34771717.html)

VENDREDI

Petit déjeuner : bowlcake sans oeuf et sans gluten orange-cardamome (recette à venir)

Déjeuner : pâtes au chorizo et à la crevette (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/01/21/33242801.html) ; 100 g de fromage blanc à 0% de matière grasse ; 1 kaki 

Dîner : pomme de terre garnie passée au four et sa salade composée (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2016/06/17/33968077.html) ; une poire façon Belle-Hélène (http://cuisineetfitness.canalblog.com/archives/2015/12/04/33001470.html

Posté par SophieM6 à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 novembre 2017

Une sauce curcuma-citron pour accompagner les noix de Saint-Jacques

stjacquescurcumacitron

Noix de Saint-Jacques poêlées sauce crème curcuma-citron et chou

Temps de préparation : 10 minutes maxi

Temps de cuisson : 20-25 minutes maxi

C'est la pleine saison des noix de Saint-Jacques. Ces délicieux mollusques (comme je déteste ce mot) se mangent à toutes les sauces, gratinés et même crus (une recette de ce type sera bientôt publiée). Il n'en faut pas beaucoup pour apprécier ce délicat produit de la mer (je me refuse à mettre deux fois le mot mollusque dans cette publication) qui a le mérite aussi d'être très léger en calories plus d'être extrêmement goûtu.

Toutefois, j'ai eu récemment une période "curcuma". Ayant dû affronter des microbes un peu persistants, j'ai opté pour des préparations faites avec cette épice qui a mille et une vertus. Et je n'ai pas hésité à en mettre aussi dans une petite sauce pour accompagner les Saint-Jacques fraîchement achetées sur le marché, chez mon poissonnier.

Pour 1 personne

Il vous faut 4 belles noix de Saint-Jacques fraîches, 1 demi-citron jaune pour le jus et le zeste (donc, bio de préférence), du curcuma moulu, 2 cuillères à soupe de crème allégée à 4-5% de matière grasse, de la fleur de sel, du poivre, 1 cuillère à café d'huile, 1 oignon, 1 moitié de chou chinois (ou 1 chou pak-choï si vous en trouvez), 1 gousse d'ail, 1 fond de vin blanc sec.

On commence par éplucher l'oignon que l'on émince, de même que le chou. On épluche également la gousse d'ail et on l'écrase. On fait alors chauffer une partie de l'huile dans une poêle anti-adhésive et l'on y fait suer l'oignon et l'ail en veillant à ne pas les brûler. Suivent ensuite les lanières de chou que l'on fait cuire à feu doux, quitte à ajouter un peu d'eau pour éviter que cela n'attache. On réserve en gardant la préparation au chaud.

Toujours dans une poêle anti-adhésive, on fait chauffer le restant l'huile. Et on y dépose les Saint-Jacques. Il ne faut pas avoir peur : les noix nécessitent très peu de cuisson, seulement quelques minutes par face. On ne les touche pas, sauf pour les retourner. Et on arrive à voir au changement de couleur (de nacré à blanc sur l'épaisseur) que c'est cuit. On snacke ainsi sur feu assez vif les deux faces et on réserve. Et on sale un peu.

On va utiliser les sucs de cuisson de la Saint-Jacques. On verse ainsi le fond de vin blanc puis la crème. On mélange une dose de curcuma (en fonction de son palais) et on ajoutera le jus de citron. On sale, on poivre, on mélange et on laisse réduire un peu cette sauce qui prend une belle couleur assez vive. Ne reste plus qu'à dresser.

On dépose la sauce au fond d'une assiette puis le chou cuit. Et on ajoute les Saint-Jacques que l'on a repassées un peu sur le feu pour les réchauffer (attention, on ne les refait pas cuire sinon, c'est de l'élastique que l'on aura en bouche). Quelques grains de fleur de sel et les zestes de citron, et on déguste vite ce plat qui se mange chaud, accompagné d'une dose de féculents (riz ou autre) pour un plat équilibré.

Votre Sophie

Posté par SophieM6 à 11:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

14 novembre 2017

Un dessert rapide : la salade de pamplemousse à la mode orientale

saladepamplemousse

Salade de suprêmes de pamplemousse, fleur d'oranger et éclats de pistache

Temps de préparation : 10 minutes maxi

Ce n'est pas la recette du siècle que je vous propose, dans le sens où la préparation est vraiment simplissime. Mais ce n'est pas la difficulté qui donne le goût ou qui suscite l'intérêt que l'on peut porter à un plat. Là, il s'agit d'une petite salade de fruit (un monoproduit en l'occurrence) avec trois fois rien en plus qui donne encore plus de saveurs et surtout une sacrée envie de préparer son passeport pour partir en direction de l'orient.

Pour 1 personne

Il vous faut 1 pamplemousse, 10 g de pistaches non salées, de la fleur d'oranger et éventuellement quelques gouttes d'édulcorant.

Ah, je vous avez prévenus ! C'est simple. Mais c'est aussi très bon.

Et ce dessert fruité, très léger a aussi le mérite d'être très rapide à préparer. Le plus compliqué est de prélever les suprêmes du pamplemousse. Mais c'est loin d'être un casse-tête. Il suffit de couper un chapeau de peau en haut et en bas du pamplemousse. On hésite d'ailleurs pas à ôter une belle épaisseur pour voir la chair du fruit. Puis, avec un couteau bien coupant, on va glisser la pointe en dessous de la peau, en prenant bien garde d'aller jusqu'à la chair et puis, on découpe jusqu'en bas. On avance petit à petit. On fait ainsi tout le tour du pamplemousse pour le déshabiller. Les suprêmes sont visibles, n'étant plus recouverts par la peau ni le zyste.

Cette fois, on va les détacher de la membrane qui forme les quartiers. Avec le couteau, on va suivre cette pellicule blanche en rejoignant le centre du fruit à chaque fois. Le suprême est coupé, bien entier. On le prélève. On fait ainsi le tour. On place alors les suprêmes dans une assiette ; on les dresse comme une fleur.

On veille aussi à garder le jus qui a coulé du pamplemousse. On va y mélanger la fleur d'oranger. Je ne vous donne aucune indication sur les quantités car cela dépend du volume de jus récolté, sa saveur, son taux de sucre... Je vous conseille juste de goûter et de doser progressivement la fleur d'oranger et éventuellement l'édulcorant.

On vient alors verser ce jus dans l'assiette dressée. Ne reste alors plus qu'à ajouter les éclats de pistache sur le dessus. Bonne dégustation !

Votre Sophie

Posté par SophieM6 à 11:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

09 novembre 2017

Une boisson qui réchauffe les corps et les coeurs : le pumpkin spice latte

pumpkin3

Le pumpkin spice latte comme à Londres

Temps de préparation : 5-10 minutes max

Temps de cuisson : 20 minutes

J'ai eu l'occasion de passer quelques jours à Londres dernièrement. La température y était douce. Mais l'automne était toutefois bien installé dans la ville. Les feuilles couleur feu tombées dans Hyde Park en témoignaient. Comme l'arrivée, dans les enseignes de snack, de la boisson automnale par excellence : le pumpkin spice latte.

J'ai évidemment testé, mais j'ai été déçue par l'absence de goût. J'ai donc voulu faire ma propre version maison, histoire de donner plus de saveurs à cette collation réconfortante qui peut égayer un dimanche après-midi. Et je dois reconnaître que, cette fois, j'ai trouvé boisson à mon palais.

Pour 1 grand mug

Il vous faut 2 cuillères à soupe de purée de potiron (le temps de cuisson  tient compte de sa réalisation), 250 ml de lait de coco Alpro (ou tout au lait), 1 expresso serré, 1 cuillère à café de sirop d'érable, quelques gouttes d'édulcorant liquide, de la cannelle, de la muscade moulue, du gingembre moulu, du mélange 4 épices, 1 demi-speculoos, de la crème chantilly.

On démarre avec la confection de la purée de potiron. Je ne me suis pas franchement préoccupée de la quantité de potiron sachant que la purée qui resterait me permettrait de faire un accompagnement pour un repas à venir. J'ai fait bouillir de l'eau sans sel dans laquelle j'ai plongé des dés de potiron épluché. J'ai laissé cuire environ 15 minutes. J'ai égoutté le tout et passer ce cucurbitacée au mixer pour obtenir la purée.

J'ai prélevé 250 ml de lait de coco que j'ai mis dans une casserole dans lesquels j'ai mélangé 2 cuillères à soupe de purée de potiron. j'ai ajouté une cuillère à café de sirop d'érable. J'ai fait chauffer jusqu'à obtenir un début d'ébullition. J'ai alors déposé l'équivalent d'une petite tasse à café d'un d'expresso bien serré, d'une cuillère à café de cannelle moulue, un quart de cuillère à café de muscade moulu, autant de gingembre moulu et de mélange 4 épices. J'ai mis aussi quelques gouttes d'édulcorant liquide. J'ai bien mélangé. J'ai versé le tout dans un grand mug.

J'ai préparé une chantilly maison non sucrée (avec de la crème liquide à 30% de matière grasse sinon ça ne monte pas). A défaut, vous pouvez choisir une chantilly industrielle. J'ai recouvert la surface du mug. Et j'ai saupoudré la crème par quelques grains de speculoos que j'ai préalablement émietté.

Vous verrez : c'est réconfortant, chaleureux, nourrissant, idéal pour vous ragaillardir un peu en cette saison où nos organismes semblent nous imposer un rythme ralenti. Je vous le conseille vivement.

Votre Sophie

Posté par SophieM6 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,