20151129_220930

 

Verrine croustillante au marron et au cassis

Temps de préparation : 25 minutes maxi

Temps de dressage : 5-10 minutes

Attention : ceci n'est pas light. Loin s'en faut. Néanmoins, j'avais envie de faire une nouvelle tentative avec la crème de marron, histoire d'apprécier enfin cette spécialité venue d'Ardèche pour laquelle je n'ai pas d'attirance particulière. Mais mon homme aime ça. Et le marron, c'est synonyme de fêtes de fin d'année. Alors...

La dernière fois que j'ai apprécié un dessert à base de marron, c'était en début d'année quand j'ai ramené des pâtisseries signées Claire Damon, excellente professionnelle à la tête de plusieurs boutiques Des gâteaux et du pain à Paris. J'y avais choisi un mont-blanc (autrement appelé torche aux marrons dans certaines régions) qui mariait le marron au cassis à merveille. Du coup, pour cette nouvelle tentative pour apprécier la crème de marron, j'ai rendu hommage à Claire Damon. Mais aussi à Christophe Michalak qui m'a inspiré ce dessert. 

Vous le savez désormais, je suis en convalescence depuis quelques semaines maintenant. Et je profite de ce temps disponible pour cuisiner (vous l'avez remarqué) mais aussi pour suivre des émissions culinaires (une autre de mes occupations favorites). Chaque jour ou presque, je me poste devant France 2 vers 17 h pour regarder les plats et desserts concoctés par Christophe Michalak et ses invités. Il y a une bonne semaine, il y a présenté un dessert assez riche à base de marrons, biscuits secs et chocolatés, glace et noix de pécan. Si cela ne m'a pas plus mis l'eau à la bouche que ça, je dois reconnaître que certaines idées m'ont donné une furieuse envie de reproduire ce dessert dans une version plus personnelle.

2015_11_30_10

Comme on dit dans Le meilleur pâtissier, émission que j'adore sur M6, c'est donc une "revisite" que je suggère ici. Pour commencer, j'ai souhaité réaliser des petits biscuits maison. Pas n'importe lesquels : je rêvais de petits beurre dans ma cuisine. J'ai trouvé une recette sur le blog piroulie.canalblog.com J'ai là aussi mis mon petit grain de sel (pas de sucre vanillé mais des extraits de vanille et moins de sucre cristal) et j'ai sorti du four des biscuits assez réussis. Mais il n'y a pas d'obligation à les faire maison ; on peut parfaitement opter pour la version commercialisée. 

IMG_20151129_195840

L'idée est d'émietter ces biscuits pour les disposer dans le fond d'une verrine. Mais nous n'en sommes pas encore à cette étape. Avant, il faut faire caraméliser des noix de pécan (cela peut tout à fait se conserver, n'hésitez pas à en faire de trop !). J'ai fait tout pareil que Christophe Michalak en disposant les noix dans une poêle* et en les saupoudrant copieusement de sucre glace. Le feu doit être tout doux afin que le sucre fonde et se transforme tranquillement en caramel (attention, ça brûle très vite). N'hésitez pas à bien enrober les noix de sucre puis de caramel. Réservez les noix enrobées. Coupez ensuite trois-quatre marrons glacés en petits morceaux (je n'en avais pas, alors j'ai caramélisé quelques morceaux de marrons non sucrés, c'est presque pareil :P).

On verse ensuite de la crème liquide à 30% de matière grasse (pas moins, sinon, ça ne fonctionne pas) dans un bol (pourquoi pas sorti du frigo) et on la fouette afin de la monter en une chantilly bien ferme et sans sucre. Attention de ne pas trop la battre non plus ; la crème se transforme en beurre. Ensuite, on mélange délicatement quelques cuillères à soupe de crème de marron à la chantilly. Je ne vous donne aucune proportion car cela dépend du goût que l'on désire et du sucré voulu. 

Avant de démarrer le dressage, on prend le biscuit émietté (j'en ai prévu un et demi par personne) et on mélange avec une cuillère à soupe de confiture de cassis (pour deux personnes). Le but étant de ne pas détremper le biscuit, juste de lui donner un goût et de l'enrober. On dispose ce mélange au fond des verrines. On parsème quelques morceaux de marrons dessus. 

On va alors passer au dressage de la chantilly à la crème de marron. L'idéal est de disposer d'une poche à douille. Mais un sac de congélation coupé à un coin peut faire l'affaire afin de réaliser une belle présentation. Par dessus, on dispose ici ou là quelques noix de pécan coupées, quelques morceaux de marrons. J'ai ajouté quelques petits points de confiture de cassis (pas trop, pour ne pas sucrer davantage) que j'ai faits avec un petit biberon. 

On déguste le tout rapidement au terme d'un repas léger ou au terme d'un réveillon. Et on reprend les bonnes habitudes et les repas plus light le lendemain, histoire de ne pas stocker le gras et le sucre qui sont en abondance dans  cette gourmandise qui me ferait presque adorer la crème de marrons. Si, si !

Votre Sophie

*Un grand merci à mon Ophélie pour la poêle que je fais chauffer régulièrement. Bisous ma belle.