IMG_20151118_134219

 

Semoule à la coco

 

Temps de préparation  : 0

 Temps de cuisson : 5 minutes

Nombre de smartpoints selon WW : 3

Nombre de propoints WW : 5

 

Vous étiez prévenus : je suis gourmande. Et pour que vous en preniez pleinement la mesure, je vous ai concocté une petite recette bien réconfortante. Pas de light ici (ou presque pas). En cette journée grise, morne et un peu fraîche, j'avais envie d'une sorte de doudou alimentaire. J'ai donc fait le tour de mes placards et provisions avant de me décider pour un dessert de mon enfance (merci maman !) : la semoule au lait.Chez mes parents, avec ma mère, on aimait manger la semoule encore chaude, avec des raisins sucrés et gonflés éparpillés dedans. 

Ma version du jour est un peu différente. Déjà, comme je suis incapable de me plier en deux pour choper la bouteille de lait (sic), je prends le parti de privilégier le lait de coco (celui d'Alpro ressemble à un lait végétal, parfait pour la circonstance), plus à portée de main. Ce choix purement pratique va orienter tout le reste de la recette.

Je verse 250 ml de ce lait de coco dans une casserole et le met à chauffer. Je prépare 25 g de semoule fine que j'ajoute quand le lait commence à bien frémir. Il faut désormais surveiller le tout.... comme le lait sur le feu. Et on touille encore et encore pour éviter la formation de grumeaux. La cuisson prend grosso modo 5 minutes. La semoule doit avoir absorbé quasi tout le lait  ; elle a épaissi mais doit reste souple, moelleuse.

Pour que l'ensemble soit plus onctueux, j'ai ajouté une bonne cuillère à soupe de crème de coco allégée et j'ai ajouté le sucre. Pour être à fond dans la thématique, j'ai opté pour le sucre de coco qui a du caractère. J'en ai mis une bonne cuillère à soupe. Suffisant pour moi car je n'aime pas trop les préparations trop sucrées. J'ai goûté. Hmmm !!! Je ne vous dis que ça. Il y a de quoi faire quatre portions (environ 5PP la portion pour les adhérents WW - avec un petit fruit, ça passe)

Pour une version encore plus gourmande, on peut torréfier de la noix de coco râpée dans une poêle (étape que je n'ai pu faire en raison d'un ustensile coincé au bas d'une pile volumineuse et pesante) avant d'en saupoudrer la semoule.  

Voilà ma première publication gourmande, très gourmande. Bon d'accord, il faut aimer la coco. Mais promis, demain, je vous mitonne un petit quelque chose... sans coco (même si elle a plein de vertus nutritionnelles) et avec plus de légèreté. Enfin, moins de calories.

Votre Sophie

Info pour les autres régimes

Pour ceux qui suivent un régime paléo, il est tout à fait possible d'adapter la recette ! Il suffit juste de prendre du riz (de préférence rond, style arborio) à la place de la semoule. Mais cette fois, la cuisson doit être portée à une demi-heure (il doit rester encore un petit peu de liquide en fin de cuisson).