20151201_202858

 

Orange à l'orientale

Temps de préparation : 5 minutes

Nombre de smartpoints selon WW : 2

Nombre de propoints selon WW : 2

Vous venez de faire un repas riche et vous cherchez un dessert goûtu qui limitera les dégâts sur la balance ? J'ai ce qu'il vous faut. C'est une "recette" (le mot est vraiment exagéré en cette circonstance) que je fais souvent en hiver pendant la saison des oranges. Si j'aime les manger à la main, je n'hésite pas à trouver d'autres façons d'intégrer cet agrume dans mes repas et collations. Ce dessert en est une, facile à faire, pas chronophage du tout et qui a le mérite de satisfaire les palais grâce à des saveurs un brin exotiques.

Que se cache derrière l'appellation orientale ? Pour commencer une orange (mais je pense que vous l'aviez deviné), de la fleur d'oranger, de la cannelle, de la grenade et de la pistache.

Comme il n'y a rien de plus facile à préparer, j'en profite pour vous parler de ces ingrédients, véritables petits miracles de la nature. Par exemple, la grenade. Si elle peut rebuter par sa peau épaisse et ses petits grains avec "pépins", elle mérite qu'on s'y intéresse car ce fruit, à utiliser dans des plats salés ou sucrés, est super-aliment de part sa forte teneur en polyphénols. Cela en fait un puissant antioxydant qui lutte contre nombre de maux et protège notre organisme.

La pistache, comme beaucoup de fruits secs, ne doit pas être boudée ; elle recèle en effet de nombreuses fibres alimentaires et est une vraie source d'antioxydants. Elle est aussi bourrée de magnésium. Et son gras (elle reste toutefois une "noix" parmi les moins grasses) est bien meilleur à la santé qu'une noix de beurre !

Enfin, la cannelle (je ne vous fais pas l'affront de parler de l'orange !!!) est un produit magique. Non seulement, il parfume agréablement les plats (enfin, pour qui aime la cannelle), mais il a aussi l'avantage de restreindre l'utilisation du sucre. Comme la vanille, il crée une sorte d'illusion, faisant croire qu'il y a du sucre là où il n'y en a pas (cela reste subtile malgré tout). Ce qui est le cas dans ce dessert. Bref, je ne peux que vous encourager à utiliser la vanille ou la cannelle pour limiter votre apport en sucre dans les desserts. Enfin, ses bienfaits sur la santé ne sont plus à démontrer. Elle est un atout dans la lutte contre les maux hivernaux. Elle a aussi des propriétés intéressantes sur tous les problèmes digestifs. Antioxydant très puissant, elle est aussi un tonique bougrement efficace. Elle a aussi le mérite d'agir comme un coupe-faim. Bref, c'est de la bombe à condition de prendre de la cannelle de Ceylan.

Voilà, je referme mon encyclopédie pour revenir au livre de cuisine. Prenez donc une orange (j'en compte une par personne). Enlevez la peau. Et coupez le fruit en fines rondelles. Faites une belle rosace dans une assiette plate. A partir de là, saupoudrez légèrement de cannelle (il n'en faut pas beaucoup, moins d'une cuillère à moka !). Disposez aussi des grains de grenade que l'on désolidarise de la peau et de la membrane du fruit (c'est fastidieux, je sais) et l'équivalent de 10 g de pistaches par personne (2PP) coupées en deux. Ne reste plus qu'à arroser de quelques gouttes de fleur d'oranger. Là aussi, mettez-en avec parcimonie. L'intérêt de ce dessert est l'harmonie entre toutes les saveurs qui doivent être équilibrées. Vous m'en direz des nouvelles.

Votre Sophie