20151209_140134__1_

 

Pamplemousse au four, miel et speculoos

Temps de préparation : 0

Temps de cuisson : 30 minutes

Nombre de propoints selon WW : 2

Nombre de smartpoints selon WW : 2

Je n'aurais jamais eu l'idée de passer un demi-pamplemousse au four, si je n'avais pas fait cette découverte grâce à Corinne et Cyrille, du restaurant des Lacs à Contrexéville. Cette cité vosgienne où l'on embouteille l'eau Contrex propose à ses visiteurs et curistes des programmes minceur. La clé de la réussite étant de se faire plaisir à table tout en manger des choses saines et des repas équilibrés et en bougeant. Les restaurateurs de la cité thermale se creusent donc la tête pour présenter des assiettes belles, colorées et savoureuses à celles et ceux qui viennent, dans le cadre d'une cure, perdre un peu de poids. Corinne et Cyrille sont particulièrement créatifs. C'est d'ailleurs dans le cadre de l'un de leurs menus "minceur" que j'ai pu goûter à ce pamplemousse dont je me souviens encore quatre ans plus tard...

Pas de recette compliquée ici ; l'occasion de rappeler que l'on peut se faire plaisir en mangeant les choses les plus simples du moment où elles sont bonnes. Là, un demi-pamplemousse (un par personne) que l'on passe au four pendant une demi-heure à 180°. Le pomelos est cuit quand sa peau sur la surface tranchée est bien colorée. Une fois cuit, on le nappe d'une cuillère à café de miel (1 PP ou SP) et on éparpille dessus l'équivalent d'un speculoos réduit en miettes (1PP ou SP). Mangez très vite avant que le biscuit ne devienne mou. Vous serez surpris et, j'espère, conquis !

Votre Sophie

Infos pour les autres régimes 

Pour les personnes suivant un régime paléo, il n'est pas nécessaire d'ajouter le speculoos. Le pamplemousse se suffit largement à lui-même. Le biscuit est de la pure gourmandise. Quant aux personnes végétaliennes, elles peuvent remplacer le miel par le sucre de leur choix : coco, canne complet, agave... 

PS : petite info à ne pas prendre à la légère : les médicaments et le pamplemousse ne font pas bon ménage. L'agrume contient en effet une substance qui bloque l'assimilation de certains médicaments. Il peut par ailleurs provoquer un surdosage de certains principes actifs. Dans tous les cas, il est conseillé de déclarer  la prise d'un médicament si l'on souhaite manger un pomelos.