bodyBalance01

Hourra ! Le moment tant attendu est arrivé. Le chirurgien m'a donné son accord pour reprendre une activité physique digne de ce nom. Certes, je ne suis pas restée inactive pendant ma convalescence. Je me suis imposée un objectif quotidien minimum de 30 minutes de marche. Objectif atteint la semaine dernière avec une heure passée dehors chaque jour à me promener.

Cette semaine, je voyais beaucoup plus grand. D'ailleurs, j'ai commencé lundi par 10 km de marche. Mais ma reprise en main a été vite freinée par une séance d'ostéopatie, bien nécessaire cependant. J'ai donc essayé de me tenir tranquille trois jours avant de bouger à nouveau ce vendredi... dans le cadre familier de la salle de sport.

Et pour cette reprise du fitness, j'ai décidé de faire light. Pas de bodycombat ou de crossfit mais une séance de bodybalance. Ce n'est pas le plus connu des concepts de Les Mills dans mon secteur. Dommage... Pour l'avoir testé et approuvé en pleine possession de mes moyens lors d'une opération portes ouvertes, j'avais adhéré à ce mélange de pilates et yoga bigrement efficace. C'est sûr et certain : le bodybalance est idéal pour refaire travailler une bonne partie des muscles engourdis de mon corps.

La séance (55 minutes) a donc commencé par des mouvements inspirés du tai chi chuan et du qi gong, deux disciplines qui ne me laissent pas insensibles car j'ai longtemps pratiqué ces activités. Déjà, j'ai senti mon corps s' étirer pendant cet échauffement. Les enchaînements suivants tirés du yoga (chien debout, cobra...) n'ont fait que confirmer la première impression. Mon corps est un peu rouillé mais encore un peu élastique. Même à l'endroit le plus maltraité ces dernières semaines : la sangle abdominale. J'ai fait preuve de beaucoup de prudence sur la position du cobra, limitant volontairement l'extension. Mais je n'ai pas eu de difficulté pour revenir en planche ou faire une pompe (depuis le temps que je rêvais d'en refaire !)...  Même le travail sur les abdominaux n'a pas été si terrible que ça. J'avais un peu peur mais j'ai quasiment réussi à faire tous les mouvements sans trop serrer les dents. Bon, les mouvements n'étaient pas très assurés et les efforts pas au niveau maximum. Mais bon, c'est un début. En tout cas, j'ai retrouvé le plaisir de me dépasser un peu en faisant des planches simples et des planches commando, de sentir le corps monter en température, transpirer un poil et se sentir bien à l'issue d'une séance où l'on s'est dépensé. Je pense que je vais continuer à faire quelques séances de bodybalance qui vont me permettre de renforcer profondément le corps, notamment au niveau du ventre et du bassin. Et cerise sur le gâteau : ce cours se termine pour une session de méditation et de relaxation qui fait un bien fou. Alors, pourquoi s'en priver ?

Si ça vous intéresse et vous intrigue, je vous poste la vidéo du numéro 69 du bodybalance.

BODYBALANCE 69 zostrih