IMG_20160110_213833

 

Le tourin à l'ivrogne

Temps de préparation : 10 minutes

Temps de cuisson : 1 heure

Nombre de smartpoints selon WW : 3 sans le pain

Nombre de propoints selon WW : 3 sans le pain

J'avais découpé cette recette de tourin à l'ivrogne dans un magazine Zeste (l'un des magazines de cuisine que j'achète le plus régulièrement possible). Et je suis retombée dessus après les fêtes. Elle m'est alors apparue comme une évidence dans les menus "detox" d'après-goinfrage. Je l'ai faite sans trop savoir à quoi m'attendre. Et je dois avouer que cela a été une excellente surprise. Je pense que je la mettrai souvent au programme le soir car c'est une très bonne idée pour faire un dîner complet à peu de frais.

Pour faire une soupe pour 4-5 personnes, sachant qu'elle se conserve très bien, il vous faut de l'huile, deux gros oignons, six gousses d'ail, du gros sel, du poivre, un ou deux cubes de bouillon de votre choix, deux oeufs, du vinaigre de cidre.

On commence par préparer l'oignon que l'on coupe grossièrement. Pour l'ail, chaque gousse sera divisée en quatre. On met à chauffer une cuillère à café d'huile d'olive dans un faitout. On y ajoute l'oignon et l'ail que l'on fait dorer. Attention, toutefois, que cela ne brûle pas ; il faut remuer régulièrement. L'opération peut prendre cinq-dix minutes. On verse alors l'eau (2,5 litres) et on ajoute du gros sel et du poivre. Puis le cube en bouillon (de volaille dégraissé pour moi). On peut en ajouter un second si l'on veut. On laisse les gros bouillons revenir ; et à partir de ce moment, on laisse mijoter une heure.

Quand l'heure de cuisson se rapproche, on prépare la suite. C'est-à-dire que l'on s'attaque aux oeufs. Il convient de séparer les blancs des jaunes. Les blancs partent alors dans le bouillon où on les laisse cuire. Les jaunes, eux, sont réservés dans un bol où l'on va verser trois cuillères à soupe de vinaigre de cidre. On mélange bien. Puis on ajoute deux à trois louches de bouillon en remuant pour éviter toute coagulation du jaune. On reverse ensuite le tout dans la soupe.

Une soupe qui se sert avec du pain sec (bonne idée pour ne pas jeter son vieux pain) que l'on taille en fines tranches et que l'on place au fond de l'assiette. On verse la soupe dessus en prenant à la fois du bouillon et du blanc d'oeuf. Avec cette recette traditionnelle venue tout droit du Sud-Ouest, vous allez vous réchauffer et surtout vous régaler.

Votre Sophie