IMG_20160523_214119

 

Asperges blanches et vertes, sauce à l'orange montée au beurre

Temps de préparation : 20 minutes maxi

Temps de cuisson : 30 minutes au total

Nombre de smartpoints selon WW : 4 (6 avec l'oeuf)

Nombre de propoints selon WW

Cela faisait un moment que j'avais envie de tester l'association entre les asperges et l'orange. Mon ami maître restaurateur Philippe Laruelle m'a convaincue de passer à l'action en publiant une vidéo (voir plus bas) de la marche à suivre pour cette recette, que j'ai un poil ajustée (on en se refait pas). Et je dois reconnaître que le mariage des deux est sublime.

Certes, pour réaliser cette recette, il nous faut du beurre. Ce qui coûte un peu de points mais je rappelle que le corps a besoin de matières grasses pour fonctionner. Par ailleurs, il sera toujours temps de rectifier le tir au niveau des lipides les jours à venir en faisant attention à ne pas trop choisir des aliments trop gras.

Par ailleurs, pour éviter un repas trop calorique, j'ai mis dans l'assiette beaucoup d'asperges, ce qui va apporter la satiété immédiate. Je les ai accompagnées d'un oeuf cuit mollet (5-6 minutes - ce qui fait 6 PP en tout) et de 30 g de riz cru (à comptabiliser en plus). Ce qui représente déjà un repas très très copieux... idéal pour ne pas avoir envie d'une pâtisserie en dessert.

Mais revenons à nos moutons ; enfin nos asperges. Pour deux personnes, j'ai eu besoin de 2 oranges à jus bio, 20 g de beurre doux, du sel, du poivre, 1 botte d'1 kg d'asperges blanches et 1 botte de 500 g d'asperges vertes

J'ai commencé par prélever 20 g de beurre dans une motte. J'en ai fait des petits dés que j'ai placés au congélateur. 

Puis, j'ai épluché les asperges blanches en coupant un bout de la queue  qui est la partie la plus fibreuse (pas besoin de couteau, on le fait à la main ; l'asperge se sépare de son tronçon le plus dur). Le temps de les mettre à nu, j'ai mis à chauffer une grande marmite d'eau salée. J'ai plongé les asperges blanches dedans pour une cuisson de 15-20 minutes (pour s'assurer qu'elles sont bien cuites, on plante la pointe d'un couteau dans le légume ; il ne dois y avoir aucune résistance). On profite du début de la cuisson pour enlever la queue de l'asperge verte (la partie un peu violacée) et on enlève les écailles en remontant vers la pointe. On va les plonger dans l'eau bouillante pendant 4 minutes avant de les passer dans l'eau glacée et de les égoutter. On les coupera ensuite en deux.

On lave et frotte ensuite 1 orange. On va lui prélever de la peau à l'aide de l'économe. Comptez quatre belles bandes. Si nécessaire, on enlève, à l'aide d'un couteau, la partie blanche amère si elle est trop épaisse derrière la peau. C'est d'ailleurs de ce côté  que l'on va tailler notre "julienne" (voir la vidéo), que l'on fera blanchir dans de l'eau chaude. Pour rester dans le registre des oranges, on va faire le jus avec le spécimen à moitié pelé et l'autre que l'on a pas encore touchée. On le verse dans une petite casserole que l'on mettra doucement à chauffer pour faire évaporer une grande partie du liquide.

Nos asperges blanches ont fini de cuire. On va les sortir de leur eau. On peut les passer, comme le préconise Philippe, dans de l'eau glacée. Puis, on les déposer sur un papier absorbant afin qu'elle rejette l'eau. Par la suite, on les dressera dans l'assiette avec un peu de sel.

On va vite mettre à chauffer une poêle anti-adhésive sans matière grasse (point trop n'en faut quand même). Et on va réchauffer nos asperges vertes en les dorant un peu. On sale, on poivre. On dresse dans l'assiette.

C'est le moment de sortir nos cubes de beurre du congélateur pour les mettre directement dans le jus d'orange chaud. On remue avec un fouet. Et, miracle, cela nous donne une belle sauce, bien liée, onctueuse et mousseuse. Parfaite pour accompagner nos asperges. Merci Philippe Laruelle ! 

La vidéo de Philippe, c'est ici : https://www.facebook.com/debuyerindustries/?fref=ts

Votre Sophie