boeufbour

Boeuf bourguignon à ma façon

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 1 h 30

Nombre de smartpoints : 4

Ah les bons petits plats d'hiver ! Ils ont très mauvaise réputation dans le cadre d'un rééquilibrage alimentaire. Pourtant, il y a vraiment moyen de se faire plaisir tout en faisant attention. La preuve avec ce boeuf bourguignon que j'ai mitonné. J'avais très envie d'en faire un. Et, en arrivant chez le boucher, j'ai donc lorgné du côté des morceaux tout préparés. Mais je les ai trouvés trop gras. J'ai donc préféré un autre morceau de boeuf que je ne peux que vous conseiller : le jumeau. Idéal pour la fondue, il est assurément maigre et hyper fondant dans ce plat en sauce.

Pour 6 portions

Il vous faut 400 g de viande de boeuf (jumeau), 1 litre de vin rouge, 10 champignons de Paris, 5 carottes de sables, 1 quart de céleri boule, 1 oignon, 2 gousses d'ail, 10 tranches de bacon, 1 bouquet garni, du sel, du poivre, 2 cuillères à café d'huile, 1 cuillère à soupe de farine, 1 cube de bouillon de volaille, de boeuf (dégraissé).

On commence par détailler en gros dés la viande. On épluche et on émince un oignon. On taille des lanières dans les tranches de bacon. On épluche, on dégerme et on émince l'ail. 

On fait chauffer la quantité d'huile dans une cocotte-minute. On y ajoute la viande de manière à bien la saisir. Puis, avant qu'elle ne soit dorée, on ajoute l'oignon émincé et le bacon. Puis, quand le tout colore, on va saupoudrer la farine. On mélange bien. On laisse cuire une minute ou deux. On verse alors le vin rouge par dessus et on ajoute le cube de bouillon. On ajoute l'ail émincé et le bouquet garni. On ferme et on lance la cuisson en cocotte. On la considère en place quand on entend le sifflement.

On va laisse mijoter ainsi à feu moyen pendant une heure environ. Ce qui nous laisse le temps de nous occuper des légumes. Le secret de ce boeuf bourguignon, c'est non seulement de choisir un morceau maigre qui ne viendra nullement gâcher le plat mais aussi de faire cuire pas mal de légumes dans le vin. En général, on se contente de carottes et de champignons. Là, j'ai ajouté du céleri que j'avais dans le frigo. Il ne faut pas hésiter à en mettre ; comme vous le savez, les légumes permettent de caler les estomacs sans trop de calories. Cela évite de trop manger de viande et surtout de féculents, servis à côté.

J'ai donc lavé les carottes des sables que j'ai épluchées et taillées en tronçons. J'ai épluché les champignons de Paris (le chapeau), coupé un bout de la queue et j'ai fait de belles lamelles. Puis, j'ai prélevé un quart du céleri boule que j'ai épluché et taillé en gros dés. Au bout d'une heure de cuisson, j'ai ajouté le céleri et les carottes pour un quart de cuisson en cocotte-minute. Puis quelques minutes avant la fin, j'ai ajouté les champignons. J'ai toutefois refermé la cocotte et remis le feu.

Je ne vous cache pas que je n'ai pas mangé le jour-même ce boeuf bourguignon au terme de cette heure et quart de cuisson (environ). J'ai préféré attendre le lendemain. Le jour J, j'ai laissé doucement la cocotte sur feu très doux pendant une petite demi-heure (rajoutez de l'eau si besoin est). Le résultat le lendemain n'en est que meilleur. Et c'est aussi beaucoup plus facile en termes d'organisation pour les travailleuses que nous sommes.

Je vous laisse apprécier. Moi, il m'en reste une part au micro-ondes. Cela va faire mon bonheur avec un peu de polenta (il ne faut pas oublier les féculents)... mais on en parlera demain pour une recette...

Votre Sophie