souchet

Ma dernière incursion en magasin bio m'a une nouvelle fois poussée à faire une découverte : le souchet. J'avais déjà acheté, voilà quelque temps, de la farine que je n'ai toujours pas utilisée (mais ça ne saurait tarder du coup). Cette fois, j'ai débusqué un sachet de "fruits" décortiqués qui m'a vraiment fait de l'oeil. Cela n'a fait ni une, ni deux : je l'ai acheté. Et j'ai immédiatement dégusté.

Une excellente surprise. Certes, il faut mâcher. La "graine" est fibreuse. Mais le coeur est un pur délice : sucré avec un goût se rapprochant de la noisette. Vraiment très intéressant. Et la mastication obligatoire et longue du souchet implique un sentiment de satiété assez rapide, ce qui est un encas vraiment malin.

La curiosité de mes papilles étant satisfaite, c'est mon cerveau qui a pris le relais. J'ai cherché à en savoir plus sur le souchet que je ne connais nullement. Et là, bonne surprise, ce tubercule (variété de papyrus) ne contient pas de gluten. Et ce n'est pas le seul mérite de ce que l'on nomme aussi "amande de terre" ou "pois sucré". Riche en fibres (cela n'a rien d'étonnant après avoir grignoté l'un de ces noix), cet aliment contient aussi une foultitude de nutriments au nombre desquels la vitamine E, le potassium, le phosphore, le fer. Bref, on peut adopter sans complexe ces petites boules de bien-être. Et si d'aventure vous en avez marre de grignoter ces " noix tigrées", vous pouvez toujours en faire une boisson comme pour un lait d'amande maison. En Espagne, cela s'appelle l'horchata de chufa. Promis, je vais tester et je vous en reparle à l'occasion.

Votre Sophie

Souchet épluché chez Biosagesse (en magasin bio), sachet de 350 g acheté 6,70 euros.