jacquier

J'ai récemment eu l'occasion de faire un petit séjour à Paris et mon hôtel était situé un peu plus loin que le métro Chapelle. Du coup, dans mes pérégrinations, je suis automatiquement passée à pied du côté de la gare du Nord, un quartier que j'ai vraiment découvert l'été passé et que j'ai adoré. Pour tous les provinciaux qui me lisent et qui ne se sont jamais aventurés de ce côté de la capitale, je vais essayer de vous planter le décor : les odeurs d'épices, les couleurs chatoyantes des tenues indiennes, l'éclat doré des bijoux venus de cette partie de l'Asie, les affiches en sanskrit, les étals de fruits et légumes exotiques... Dans ce petit bout de la rue du Faubourg Saint-Denis, le coeur bat au rythme de l'Inde et du Pakistan. Un vrai voyage à l'autre bout du monde. Et justement, j'ai eu encore plus envie de voyager... en faisant faire quelques milliers de kilomètres à mes papilles, histoire de découvrir les produits non encore testés. A l'image de ce fruit qui m'intrigue depuis longtemps : le jacquier.

Cette imposante cosse (comme une grosse châtaigne) qui peut poser 30 kilos était justement en train d'être découpée par un marchand un matin. Ce qui n'a fait que redoubler la tentation de goûter de mon côté. J'ai finalement acquis une part de ce fruit originaire de l'Inde et du Bangladesh dont l'enveloppe suinte un liquide blanchâtre et collant qui n'est autre que le latex.

Première suprise : on ne peut pas mordre à pleine bouche dans ce qui ressemble à la chair. Sans même parler des gros pépins (à l'image de la taille du fruit !), la partie comestible est morcelée entre des morceaux impossibles à mastiquer. Il faut donc éplucher l'intérieur du jacque pour récupérer cette pulpe qui a tant embaumé mon wagon dans le train puis le frigo. En mordant dans le fruit, on découvre une chair assez dense sous la dent, jaune orangée comme une mangue mais nettement moins juteuse. Nénamoins, le goût de cet autre fruit exotique est un peu là. C'est une sorte de mélange entre la mangue et l'ananas. Cela donne presque la saveur d'un bubble gum en bouche. Surprenant, très surprenant. Et surtout très bon et très sucré. Une vraie belle découverte. Je n'ai d'ailleurs qu'un seul regret : ne pas pouvoir en racheter plus souvent...

Votre Sophie