Non, non. Je n'ai pas disparu de la circulation. Comme beaucoup d'entre vous, j'ai profité de jours supplémentaires de repos, de farniente et de soleil (enfin, quand il était là). J'ai un peu cuisiné. Et parmi les recettes que j'ai préparées, il y a ce risotto aux asperges et parmesan que j'ai beaucoup aimé. Un risotto qui peut être un joli plat à confectionner pour la fête des mères. Ce n'est pas très long (30 minutes), pratique et délicieux. 

Pour 4 personnes

Il vous faut 1 gros oignon, 1 bouquet garni, 6 gousses d'ail, 130 g de riz arborio (ou riz rond), 3 cuillères à soupe de ricotta, 700 g d'asperges vertes et/ou blanches, 2 cubes de bouillon de volaille ou de légumes dégraissé, du vin blanc sec, un bloc de parmesan à râper, de l'huile d'olive, du sel, du poivre, des zestes de citron vert bio.

Pour les tuiles de parmesan

On commence par préchauffer le four à 210°C. On prépare une plaque allant au four en disposant dessus un tapis en silicone ou une feuille de papier sulfurisé. 

A l'aide d'une râpe, faites des tas assez volumineux de parmesan. Et enfournez. En l'espace de 5 minutes environ, le parmesan va fo

risottoasperges

ndre et s'agglomérer pour faire de belles tuiles plus ou moins dorées. Surveillez bien ; cela peut vite sentir le roussi ! Sortez alors la plaque et laissez refroidir. Vous n'aurez aucun mal à décoller les tuiles de leur support.

Pour les asperges

Vous pouvez tout aussi bien prendre des asperges blanches ou vertes. Voire mêler les deux.

Dans tous les cas, cassez les asperges avec les mains, de manière à vous débarrasser de la partie la plus fibreuse et garder la pointe et le reste de la tige qui sera plus tendre en bouche.

Pour les asperges blanches, il faudra les éplucher. Pour les vertes, pas besoin d'économe ou de rasoir. Un bon couteau d'office suffira pour enlever les "écailles" éparpillées sur la tige qui ne sont pas très agréables au palais.

Quand vos asperges sont prêtes, vous pouvez les tailler en gros tronçons. C'est l'idéal. Mais vous pouvez aussi faire des rondelles avec les asperges vertes avec la tige et conserver la pointe.

Faites alors chauffer une poêle anti-adhésive dans laquelle vous aurez déposé 2 cuillères à café d'huile d'olive. Préparez trois gousses d'ail. On ne se casse pas la tête en l'occurrence. On les garde en chemise. Mais on prend toutefois la peine de les écraser avec la paume de la main pour qu'elles dégagent bien leur parfum en cuisson. Dans l'huile chaude, on jette alors l'ail et les asperges de manière à les cuire et les colorer. On retourne régulièrement. Il faudra environ 10 minutes. On sale légèrement en fin de cuisson et on poivre avant de réserver (pas la peine de garder l'ail).

Pour le risotto

Commencez par éplucher et émincer l'oignon. Préparez aussi l'ail comme pour les asperges, c'est-à-dire qu'on va les laisser en chemise en les écrasant un peu. 

Dans une casserole, faites chauffer une cuillère à café d'huile d'olive dans laquelle vous ferez suer l'oignon. Déposez-y les gousses d'ail en chemise. Puis, une fois que les lamelles d'oignons sont devenus translucides, ajoutez le riz. On le laisse jusqu'à ce qu'il soit nacré. On ajoute le bouquet garni.

En attendant, on prépare 750 ml de bouillon à l'aide des deux cubes. Puis, on mouille le riz à hauteur. On attend qu'il absorbe le liquide (cela mérite un peu de surveillance) et on remet de l'eau à hauteur. On renouvelle l'opération pendant une vingtaine de minutes environ. 

Une fois que le riz est fondant ou quasi, on se débarrasse des gousses d'ail. Et on vient ajouter la ricotta, le vin blanc sec (un fond) et le parmesan râpé (il en faut encore 70 g). On mélange bien. On goûte pour rectifier l'assaisonnement en sel si nécessaire. On poivre un peu. On réchauffe les asperges ou dans la poêle ou avec le risotto. On peut ajouter dans le risotto un peu de zestes de citron vert bio (très peu toutefois) afin de donner un peu de fraîcheur à l'ensemble. Et on dresse.

On n'oublie pas d'ajouter la tuile de parmesan avant le service. Et on déguste ce plat assez léger qui met en valeur les produits de saison.

Votre Sophie