Gâteaux épicés à la butternut au coeur coulant

20191103_154037

C'est la saison des courges. Potirons, potimarrons, butternuts, courges spaghetti et tant d'autres cucurbitacées comestibles sont récoltés dans les jardins. Et il n'y a rien de plus facile que d'en hériter, transmis par un généreux donateur croulant sous sa propre récolte.

Je n'y ai pas échappé. Recevant mon lot de courges, dodues, bio... Bref, appétissantes. Le hic, c'est que l'on ne sait plus quoi faire d'original au bout d'un moment. J'ai donc tenté une recette de dessert. Oh, je ne suis pas la première à m'y frotter. Mais je dois reconnaître que le résultat de mon expérimentation m'a enthousiasmée. Pensant que le test serait non concluant au bout d'une bonne heure de cuisson, j'ai eu l'heureuse surprise de découvrir des petits gâteaux tout coulants comme ceux qui font le bonheur des cacaophiles. A cette différence près qu'il n'y a pas de cacao dans ma recette, que le coeur coulant n'est pas aussi liquide qu'avec le chocolat et que - surtout, dirais-je - ce dessert est très léger. Je vous laisse vous en convaincre par vous-mêmes à la lecture de la recette.

Pour 6 coeurs coulants

- 240 g de butternut taillée en cubes, cuits à l'eau

- 120 g de tofu soyeux

- 40 g de farine

- 1 cuillère à café rase de bicarbonate

- 1 belle pincée de levure chimique

- 1 pincée de sel de Guérande

- Grains de vanille

- 2 cuillères à soupe de sirop d'agave

- Mélange d'épices pour pain d'épices

- Raisins secs

- Noisettes entières.

Temps de cuisson : 1 h 15

 

On allume le four à 180°C.

On commence par écraser en purée, à l'aide d'une simple fourchette, les cubes de butternut. On y ajoute le tofu soyeux mixé. On mélange le tout à l'aide d'un fouet. Reste à ajouter la farine, le bicarbonate, la levure, les grains de sel. On continue de mélanger pour obtenir un appareil qui ressemble peu ou prou à une pâte à gâteau.

On verse alors dans la préparation les grains de vanille et le sirop d'agave. On mélange à nouveau. Et on va aromatiser cette pâte avec le mélange d'épices (cela peut être un mélange 4 épices par exemple). Je vous laisse mettre la dose la plus adaptée à votre palais. Mais il ne faut toutefois ne pas hésiter pour relever ce gâteau assez peu sucré.

Enfin, on viendra ajouter quelques noisettes que l'on concasse ainsi que des raisons secs.

Dans un moule à muffins siliconé, on passe un peu de matière grasse dans les emplacements avant de verser la pâte. Le gâteau ne monte pas beaucoup ; pas besoin de laisser de la marge dans les empreintes. On enfourne.

On laisse une bonne heure à 180°C puis on descend le thermostat pour le dernier quart d'heure à 150°C.

On sort le tout. On passe la lame d'un couteau tout autour du gâteau pour faciliter le démoulage car l'intérieur est encore assez "liquide" et l'opération peut s'avérer délicate. On n'attend que très peu de manière à déguster ce dessert encore tiède avec un coeur assez coulant.