20160630_144511

Fin juin-début juillet, j'ai eu la chance de suivre les 4 jours de convention fitness Les Mills à Vittel. Inutile de vous dire que je m'en suis donné à coeur joie. Bodycombat à haute dose, Grit, Bodyjam, Sh'bam, Bodyvive, j'ai profité de ces quelques cours, étant toutefois frustrée de ne pas en avoir fait plus.

Mais ce que j'oublie de vous dire, c'est que j'ai aussi fait un RPM un peu particulier. Dans le cadre de la convention Pompadour-Vittel, Les Mills ont fait un beau cadeau aux pratiquants de spinning : la mise en place d'un écran géant incurvé à 180° dans une box protégée de la lumière de manière à projeter des images en même temps que la musique. Un concept qui est assea rare car il n'y en a que 9 dans le monde à l'heure actuelle. L'installation vittelloise était donc la 10e et donc un sacré beau privilège pour les fitness fans. 

J'ai donc eu envie d'essayer ce Trip dont j'entendais à la fois dire que c'était génial ou que cela ne changeait pas grand-chose à la pratique du RPM. Certes, cela ne change pas le fait que l'on doit pédaler avec plus ou moins de résistance. Mais là où il y a une nette différence : c'est l'aspect ludique. Evidemment, la projection d'images, ça fonctionne brigrement bien pour les accros aux écrans que nous sommes. 

The Trip (n°6, me semble-t-il) a donc commencé par des images en 3D bien ancrées dans la réalité, avec des vues de San Francisco. Ainsi, avec notre peloton, nous avons roulé sur le bitume mythique de cette ville reconnaissable entre toute avec une ambiance tantôt rock (la musique des Experts) tantôt funcky. Puis, les mollets et quadriceps ont pu davantage travailler avec les premières montées (ah San Francisco et sa cuvette !). Très vite, en pédalant en groupe, les yeux rivés sur le paysage, on vient à mimer les mouvements du corps sur le vélo dans les virages. Bref, on joue le jeu à mort. Et ce n'est que le début. 

Désormais, ce sont des images totalement psychédéliques (des tunnels de fleurs multicolores, des paysages faits de champignons géants!!!) qui défilent sous nos yeux. Sympa ! Mais l'intérêt aussi de ces projections, c'est qu'elles permettent de visualiser les montées et les descentes et d'en juger la longueur. Autant dire que cet outil lusique est un atout pour gérer son effort que ce soit avec une résistance forte ou pendant les périodes de sprint. Des sprints que l'on fait dans les descentes, en mettant très facilement la tête dans le guidon (plus que quand on essaie de prendre la position aéro) et en pédalant comme une forcené. 

J'ai trouvé que ce Trip était vraiment trippant. Et que l'aspect encore plus ludique du cours sait t'amener plus loin dans les efforts, dans les positions et surtout dans le fun. Et c'est bien là l'essentiel, finalement.

Votre Sophie