platasiatique

Boeuf croustillant, nouilles de riz, salade et épices

Temps de préparation : 20 minutes

Temps de cuisson : 10 minutes

Nombre de smartpoints selon WW : 11

Les vacances sont terminées. Je rapporte dans mes bagages de jolis souvenirs, de la vitamine D à gogo et quelques recettes que je vous ferai déguster dans les temps à venir. Mais pour l'heure, j'ai envie de vous faire voyager au Vietnam. Avec une assiette complète pleine de saveurs, d'épices, de textures différentes. Une petite merveille inspirée d'une recette de Jamie Oliver. Préparez votre valise, vos poêles... le départ est immédiat.

Pour 2 personnes

Il vous faut  20 g  de noix de cajou non salées ou cacahuètes, 2 gousses d'ail, un morceau de gingembre frais (l'équivalent de la taille d'un pouce), 1 cuillère à café d'huile de sésame, 2 étoiles de badiane (anis étoilé), 200 g de steak haché à 5% de matière grasse, 1 cuillère à café de miel, 1 cuillère à café de nuoc-mâm, 1 cuillère à café de sauce soja (si possible allégée en sel), 2 citrons verts, 100 g (crus) de nouilles de riz (en supermarché au rayon asiatique), 1 oignon rouge, 1 petit piment (si vous aimez), 2 carottes des sable, 1 petite courgette (verte ou jaune), salade iceberg ou laitue, radis (perso, j'ai ajouté des tomates)

Cela fait beaucoup d'ingrédients mais, je peux vous l'assurer, il n'y a rien de compliqué dans cette préparation. Laquelle démarre avec la torréfaction des noix de cajou (ou cacahuètes). On les dépose dans une poêle non huilée afin de les dorer puis de les piler à l'aide d'un mortier. Si vous ne déposez pas de mortier,  déposez-les dans un sachet de congélation que vous fermerez et vous concasserez les fruits secs avec un rouleau à pâtisserie. On réserve.

On épluche l'oignon, l'ail et le gingembre et on émince le tout. 

Reprenez alors la poêle utilisée par les noix de cajou et faites-y chauffer l'huile de sésame. Jetez-y les étoiles de badiane. On y ajoute le haché de boeuf. A la cuisson, on essaie de détacher de petits morceaux (plus ils sont petits, mieux c'est). Suivent la moitié de l'ail et la moitié du gingembre. On laisse le tout à feu vif de façon à avoir une belle coloration. La caramélisation va s'intensifier quand on aura incorporé le miel. On laisse ainsi bonnement 5 minutes en remuant de temps à autre. Le boeuf va devenir croustillant.

Le reste du gingembre et de l'ail va passer au mortier. Une fois une sorte de pulpe obtenue, on verse dessus le nuoc-mâm, la sauce soja et le jus de deux citrons verts. Si les citrons sont bio, vous aurez au préalable prélevé les zestes qui viendront en partie dans ce mélange ; le reste sera parsemé au dressage. 

Place désormais à la cuisson des nouilles de riz. On procède comme des pâtes habituelles : on fait bouillir une belle quantité d'eau salée dans laquelle on plonge les nouilles pour 5 à 7 minutes de cuisson. On égoutte, on les passe à l'eau et on réserve (évitez de les cuire trop longtemps à l'avance toutefois). 

Si vous disposez d'un petit piment rouge, émincez-le. Vous pouvez en profiter pour ôter les pépins. Enfin, taillez en lanières la salade, râpez la courgette et les carottes épluchées. Coupez aussi de belles rondelles de radis. 

Ne reste plus qu'à dresser. Dans une assiette, placez les crudités d'un côté, les nouilles de l'autre. Déversez la sauce à base de gingembre, d'ail, de sauce de soja et jus de citron. Déposez ensuite le boeuf caramélisé. Parsemez le tout de zestes de citron vert, de fruits secs torréfiés, de rondelles d'oignon rouge, de piment et de la coriandre si vous en avez. Fermez les yeux : respirez, goûtez. Vous êtes au Vietnam. Et ça, c'est exquis.

Votre Sophie