IMG_20151213_221748

 

Moules avec frites au four light

Temps de préparation : 30 minutes

Temps de cuisson : 40 minutes

Nombre de smartpoints selon WW : 7 (4 pour 400 g moules et 3 pour les frites)

Nombre de propoints selon WW : certainement 8 ou 9 (3PP pour les frites)

Les amateurs de chocolat doivent maudire le nouveau programme Weight Watchers. Mais si les smartpoints obligent à restreindre un tout petit peu les aliments plaisir, ils récompensent l'usage de produits maigres en gras et en sucres. Les moules font partie de cette dernière catégorie et du coup, elles sont légèrement moins coûteuses que sous l'ancien programme.

Je n'ai donc plus aucun scrupule à faire des moules marinières (sans crème, je précise). Et je n'ai pas de scrupule non plus à les accompagner de frites surtout quand elles sont faites au four selon une recette WW. Parlons justement de l'accompagnement car c'est un peu long à cuire, contrairement aux moules. Pour deux personnes, je suis partie sur 200 g de pommes de terre de type bintje que j'ai épluchées puis coupées en frites. Ces morceaux, je les ai bien épongés avec un essuie-tout absorbant. Puis, je les ai mis dans un gros saladier où j'ai versé une cuillère à café d'huile neutre (colza ou équivalent). Il faut alors bien mélanger pour que les frites soient enveloppées de toutes parts de matière grasse, gage d'un bon résultat après cuisson. Ensuite, j'ai ajouté du sel et du poivre et surtout du paprika (à votre convenance). J'ai posé sur une plaque du papier sulfurisé où j'ai disposé les frites en essayant de faire en sorte qu'elles ne se chevauchent pas. Et j'ai enfourné à 180°C pour 30 à 35 minutes afin d'obtenir des frites bien dorées sur toutes les faces (j'ai bien pris soin de les retourner en cours de cuisson).

Pendant que la magie opère dans le four, on a tout le temps de s'occuper des moules. J'aurais tendance à vous conseiller les moules du bouchot qui, en pleine saison, ne sont pas très chères et sont très bonnes. En plus, elles sont originaires de France (essayons de consommer français, tant qu'à faire).

Pour deux personnes, j'ai acheté un bon kilo de moules avec coquilles. L'idéal est de les traiter rapidement, dans la journée ou le lendemain. C'est un peu long parfois mais le jeu en vaut la chandelle (enfin, je le pense). On remplit d'eau son évier, on verse les moules dedans. On commence par jeter celles qui restent ouvertes. Pour les autres, on les gratte si elles sont sales et on les ébarbe en tirant sur les fils qui sortent de la coquille. Fastidieux, hein ? Heureusement, les moules sont nettement plus présentables aujourd'hui qu'à une époque, faisant gagner un temps fou aux femmes actives que nous sommes.

Pour préparer la marinière, j'ai émincé grossièrement deux oignons, quatre échalotes, de l'ail (deux gousses), et coupé des tronçons dans trois branches de céleri. J'ai fait suer tout ça dans un peu de matière grasse (même pas une cuillère à café). J'ai mouillé le tout avec de l'eau. Puis, j'ai versé les moules. J'ai ajouté un verre de vin blanc sec, du sel et du poivre. Et j'ai refermé le couvercle pour 5 minutes de cuisson environ. Les moules sont cuites quand elles sont ouvertes. N'hésitez pas, d'ailleurs, à les remuer en cours de cuisson. Goûtez la sauce pour rectifier l'assaisonnement si nécessaire et servez immédiatement tant que c'est chaud !

Votre Sophie

Info pour les autres régimes

Les frites de pommes de terre peuvent être avantageusement être remplacées, pour les personnes suivant le régime paléo, par des frites de patate douce par exemple.