IMG_20160605_142400

  

Omelette aux crevettes et haricots mungo

Temps de préparation : moins de 10 minutes

Temps de cuisson : 5 minutes environ

Nombre de smartpoints selon WW : 5

Nombre de propoints selon WW : 6

Mon marathon quotidien se poursuit. Décidément, mai et juin auront été des mois particulièrement mouvementés, riches en événements heureux mais aussi un peu compliqués à gérer pour ce qui est de l'alimentation. Néanmoins, quand on veut, on parvient à trouver un peu de temps pour manger équilibré quand on est chez soi. La preuve avec cette recette.

Actuellement, je passe mes journées loin de mon appart et de ma cuisine : je profite de la convention fitness Les Mills à Vittel. Ce n'est certes pas le bout du monde pour la Vosgienne que je suis. Reste que ce n'est pas non plus au pied de mon immeuble. Du coup, entre les journées passées à suivre des cours avec la tribu Les Mills (#onetribe), les trajets jusqu'au lieu de la convention (le Club Med quand même !) et la fatigue (des journées entières de fitness), je n'ai pas trop de temps et d'énergie à consacrer aux repas. Du coup, on fait vite fait, bien fait.

J'avais donc fait quelques emplettes en prévision de cette période. J'avais pris soin, par exemple, d'acheter des crevettes et des pousses de haricots mungo avec l'intention de faire une belle salade. Et finalement, j'ai décidé d'en agrémenter une omelette, repas idéal après une journée de sport !

Pour 2 personnes

 4 oeufs, 1 cuillère à café d'huile aromatisée thai, 240 g de crevettes décortiquées, 200 g de pousses de haricots mungo, 1 oignon, 1 gousse d'ail, 1/4 de cube Fait Tout Knorr à émietter

J'ai commencé par faire chauffer une poêle anti-adhésive avec l'huile aromatisée. J'ai ensuite mis les crevettes dedans et je les ai laissées prendre de la couleur (en veillant bien à le retourner). J'ai ensuite ajouté l'oignon préalablement émincé et la gousse d'ail émincée également. 

J'ai cassé les 4 oeufs et les ai battus avec un petit d'eau dans un bol. J'ai émietté du cube Fait Tout (un quart seulement, c'est suffisant). J'ai versé la préparation à base d'oeufs dans la poêle. La cuisson ne prend alors que quelques minutes. On veille à ne pas surcuire notre omelette de manière à ce qu'elle reste baveuse, non sèche. Et en fin de cuisson, on dépose sur l'omelette quasi cuite, nos pousses de haricots mungo. Si, à la dégustation, l'omelette n'est pas assez salée (méfiance avec les crevettes qui apportent du sel), on parsème d'un peu de fleur de sel de Guérande.

On accompagne le tout d'une belle salade verte. Et les féculents peuvent tout à fait être pris au moment du dessert (un taboulé sucré ou de la semoule au lait...)

Votre Sophie